in ,

Turquie : une ancienne église réapparaît dans un lac grâce au confinement !

Crédits : Central European News (CEN)

Découverte il y a quelques années, une église située sous le lac Iznik est désormais on ne peut plus visible ! En effet, le confinement en Turquie a généré une importante baisse de la pollution du lac. Ainsi, les eaux sont devenues plus claires, permettant ainsi d’observer pleinement ce trésor archéologique.

Plus que jamais visible sous les eaux !

En 2018, un article de Live Science relatait les recherches du Pr. Mustafa Şahin, archéologue de l’Université Bursa Uludağ (Turquie). Après plusieurs années de recherches, l’intéressé avait découvert par hasard une église sous le lac Iznik, à quelques mètres de profondeur. Au moment de sa mise au jour, l’Archaeological Institute of America avait placé l’édifice dans son Top 10 des découvertes de l’année.

« Lorsque j’ai vu les images du lac pour la première fois, j’ai été très surpris de voir une structure d’église aussi claire. Je faisais des études de terrain à Iznik depuis 2006, et je n’avais jamais découvert une structure aussi magnifique comme celle-là » avait alors déclaré le Pr. Mustafa Şahin.

Selon un article du média britannique LADbible du 10 juin 2020, la fameuse basilique du lac Iznik est plus que jamais visible grâce aux effets du confinement. La publication montre plusieurs photographies de l’agence Central European News (CEN) témoignant des eaux cristallines du lac. Et la basilique de l’époque byzantine est très clairement visible sous les eaux malgré que cette dernière soit couverte d’algues.

eglise lac turquie
Crédits : Central European News (CEN)

Une église bâtie sur un temple d’Apollon

Actuellement confinée en raison de la crise sanitaire du Covid-19, la Turquie profite, comme les autres pays, des bons cotés du confinement. En effet, ce dernier est à l’origine d’une importante baisse de la pollution liée aux activités humaines. Cette nouvelle en rappelle une autre rapportée en Inde en avril 2020. En effet, des habitants avaient pu observer l’Himalaya à une distance d’environ 200 km, du jamais vu depuis trois décennies.

Selon le Pr. Mustafa Şahin, l’église aurait sombré en raison d’un terrible tremblement de terre survenu en 740 après J.-C. Or, l’édifice avait depuis été oublié jusqu’à sa récente redécouverte. Pour les historiens, la basilique a été construite en 390 après J.-C. en l’honneur de Saint Néophytos, un saint chrétien martyrisé et tué en 303 par les romains. En effet, des gravures illustrant ce meurtre y sont présentes.

Enfin, l’église aurait été bâtie sur les ruines d’un temple païen d’Apollon, dieu gréco-romain du soleil. Cette affirmation a été possible grâce à la présence de pièces de monnaie et de nombreux artefacts encore plus anciens que ceux du christianisme !