in

La Turquie met un village fantôme aux enchères

Crédits : Wmck / Wikimedia Commons

Après une première séance non conclue l’année dernière, le gouvernement turc remet en vente le village de Kayakoy. La bourgade abandonnée dans les années 20 est classée à l’Unesco et génère un attrait touristique notable ; soucieuses du respect de leur patrimoine grec, les autorités turques incluent au bail la protection et l’entretien du site.

Occupé jusqu’au début des années 1920 par une population grecque, le village fut déserté au lendemain de la guerre  gréco-turque avant d’être temporairement réinvesti par les peuples turcs. En raison de grandes difficultés d’approvisionnement, les habitations furent définitivement abandonnées en moins d’un an. Malgré quelques tentatives de réhabilitation, le village est depuis resté à l’état de ruines.

L’endroit est aujourd’hui un site historique -théoriquement- protégé en même temps qu’un musée à ciel ouvert ; les curieux s’y promènent en toute liberté et pourraient causer, bien qu’involontairement, des dégradations diverses. L’initiative turque pourrait donc offrir au site une nouvelle existence à travers des intérêts privés, si la vente -qui aura lieu le 23 octobre prochain- est un succès.

Des investisseurs potentiels se sont déjà manifestés pour le rachat de la ville déserte. Le bail, qui s’étend sur 49 ans, devrait coûter plus de 10 millions d’euros. Entre autres clauses, il autorisera la construction de nouveaux aménagements sur un tiers de la surface du village environ. Un mal nécessaire pour la sauvegarde du site qui ne possède aucune infrastructure d’accueil, bien que les touristes n’aient pas attendu l’arrivée du confort pour arpenter les ruelles vides depuis près d’un siècle.

Sources : Dailymail, MediaPart, l’Express

Avatar

Rédigé par