in

Un tumulus vieux de 2 500 ans découvert dans la « Vallée des rois » sibérienne

Crédits : Igor Pieńkos

Une équipe d’archéologues décrit la découverte d’un grand tumulus funéraire dans la « Vallée des Rois » sibérienne. À l’intérieur du kourgane se trouvaient les restes de cinq personnes enterrés il y a plus de 2 500 ans avec divers objets funéraires.

Un kourgane (ou kurgan) est un tumulus de la steppe pontique. Il s’agit le plus souvent d’un monticule, d’un tertre, ou d’une colline artificielle recouvrant une tombe. Ces structures étaient utilisées par les Scythes. Ces groupes nomades évoluaient dans les steppes entre la mer Noire et la Chine il y a entre 2 800 et 1 700 ans.

Dans le cadre d’une nouvelle campagne de fouilles menée au cours des saisons de terrain 2019 et 2021 dans la « Vallée des Rois » sibérienne (une vallée connue sous le nom de Touran-Uyuk à Tuva, une République russe), une équipe d’archéologues a découvert l’un de ces tumulus.

Le kourgane, détecté par balayage laser aérien, mesure environ vingt-cinq mètres de diamètre. Il ne dépassait du sol que d’une trentaine de centimètres sur environ trente centimètres. À l’intérieur, l’équipe d’archéologues polonaise dirigée par Łukasz Oleszczak, de l’Université Jagellonne de Cracovie, a trouvé les restes de cinq personnes.

tumulus tombe sibérie
Les fouilles du kourgane en Sibérie. Crédits : Igor Pieńkos
tumulus tombe sibérie
Crédits : Igor Pieńkos

Une femme de haut rang

Parmi ces cinq personnes figuraient les restes d’une femme et d’un enfant en bas âge regroupés dans une chambre funéraire en bois non pillée. Selon une analyse anatomique, la femme serait décédée vers l’âge de cinquante ans et l’enfant avait entre deux et trois ans.

À l’intérieur de leur tombe, les chercheurs ont découvert un éventail d’objets funéraires, tels qu’un pendentif en forme de croissant de lune, un miroir en bronze et des boucles d’oreilles en or. Le pendentif en forme de croissant s’est immédiatement démarqué dans la mesure où ce type d’artefact n’avait jusqu’à présent été trouvé que dans des sépultures d’hommes.

En outre, ce nouveau tumulus est situé près d’un kourgane précédemment fouillé appartenant à un chef scythe. Compte tenu de la proximité du tumulus funéraire de la femme avec celui du chef (à une vingtaine de mètres) et des précieux artefacts enterrés avec elle, les archéologues pensent qu’il s’agissait d’une personne d’une grande importance dans la société des nomades.

tumulus tombe sibérie
Les objets funéraires en or trouvés près de la femme. Crédits : Igor Pieńkos
tumulus tombe sibérie
Des boucles d’oreilles en or se trouvaient près de sa tête de la femme. Crédits : Igor Pieńkos

Une autre sépulture dans le kourgane contenait les restes d’un jeune guerrier enterré avec des armes, dont un couteau et une pierre à aiguiser. Enfin, la cinquième sépulture a été trouvée dans une fosse à la périphérie du tumulus. Cette tombe contenait les restes d’un adolescent. Les archéologues soulignent qu’il était courant chez les Scythes que les tombes d’enfants soient placées sur le périmètre ou juste à l’extérieur de la fosse.

Enfin, les archéologues ont découvert des dizaines de pièces d’équipement d’équitation, une hache en bronze et un ornement en forme de chèvre. Ils notent que ces objets se sont probablement éparpillés en raison des labours profonds d’un collectif agricole présent dans la région au 20e siècle.