in

Trous noirs : une découverte exceptionnelle faite au centre d’une galaxie

Crédits : P Weilbacher (AIP), NASA, ESA

Une équipe d’astronomes annonce avoir découvert trois trous noirs supermassifs concentrés dans un petit espace au centre d’une galaxie. C’est une première.

On pense qu’au centre de toutes les grandes galaxies se trouve un trou noir des millions de fois plus massif que le Soleil. Lorsque deux de ces galaxies entrent en collision – comme c’est le cas ici – il peut arriver que nous trouvions deux trous noirs destinés à fusionner en un seul et même objet. En revanche, trois trous noirs supermassifs retrouvés au coeur d’une galaxie, c’était du jamais vu. Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue Astronomy & Astrophysics.

« Grâce à nos observations avec une résolution spatiale extrêmement élevée, nous avons pu montrer que le système de galaxie en interaction héberge non pas deux, comme on le supposait auparavant, mais trois trous noirs supermassifs en son centre », explique Wolfram Kollatschny, de l’Université de Göttingen, en Allemagne. Jusqu’à présent, une telle concentration de trois trous noirs supermassifs n’avait jamais été observée dans l’Univers.

Vous retrouverez tout ce beau monde à 300 millions d’années-lumière, dans une galaxie appelée NGC 6240. Les premières analyses, obtenues grâce au Very Large Telescope (VLT), installé au Chili, ont permis d’estimer les mensurations de ces trois objets : environ 90 millions de masses solaires. De manière également étonnante, ces trois énormes trous noirs sont regroupés dans un espace très restreint d’environ 3 000 années-lumière de diamètre.

trous noirs
La galaxie NGC 6240 abrite non pas deux mais trois trous noirs supermassifs en son centre. Crédits : Weilbacher (AIP), NASA, ESA, Collaboration Hubble Heritage (STScI / AURA) – ESA / Hubble, et A Evans (Université de Virginie, Charlottesville / NRAO / Stony Brook University)

Une fusion attendue

Pour le moment, on ne sait pas comment une telle configuration a pu se produire. Elle reste très inhabituelle dans la mesure où seules deux galaxies sont ici représentées. Il est arrivé, une fois, que les scientifiques tombent sur trois trous noirs sur le point de fusionner. En revanche, dans ce cas précis, il y a trois galaxies en jeu, chacune avec son trou noir.

Tout ce que nous savons pour le moment c’est, qu’à terme, ces trous noirs devraient normalement se rejoindre pour ne former qu’un seul et unique mastodonte lourd comme 270 millions de soleils.

Un tel événement devrait également produire d’importantes ondes gravitationnelles. Malheureusement, il est fort probable que nous ne soyons plus de ce monde le jour où ça arrivera. Néanmoins, il pourrait être possible de recevoir les signaux d’autres fusions de ce type opérées il y a plusieurs millions d’années déjà.

Source

Articles liés :

Des astronomes repèrent 4 amas de galaxies sur le point de fusionner

Les “super galaxies” tournent deux fois plus vite que la Voie lactée

Voici le plus ancien amas de galaxies jamais découvert