in

Trop de siestes en journée pourrait être signe de mauvaise santé

Crédits : stockfour / iStock

Selon une étude chinoise récente, les personnes qui font régulièrement des siestes ont un risque d’hypertension plus élevé que celles qui ne dorment jamais (ou presque) durant la journée.

Un risque plus élevé d’hypertension et d’AVC

Il y a quelques mois, une étude avait permis de conclure que les enfants qui font des siestes ont un meilleur apprentissage de la lecture. Mais dormir en journée est-il également bénéfique pour les adultes ? Il semble que oui, bien que la durée de sommeil joue un rôle conséquent dans la qualité de ce repos. Néanmoins, une étude chinoise publiée dans la revue Hypertension le 25 juillet 2022 apporte une assez mauvaise nouvelle. Selon les résultats de ces recherches, un abus de sieste en journée pourrait avoir des conséquences néfastes sur la santé. Les chercheurs de la Central South University de Changsha (Chine) évoquent en effet un risque d’hypertension et d’AVC plus élevé chez les « siesteurs » compulsifs.

Afin d’arriver à cette conclusion, les auteurs de l’étude ont fait appel à la base de données Biobank. Elle concerne plus de 500 000 adultes britanniques dont l’âge se situe entre 40 et 69 ans. Ces personnes ont fourni de manière régulière des informations entre 2006 et 2010. Par ailleurs, les chercheurs chinois ont intégré à leur étude des enquêtes auxquelles les personnes avaient participé.

homme sieste
Crédits : DeanDrobot / iStock

Une mauvaise qualité de sommeil durant la nuit

L’analyse de ces données a permis de comprendre que les personnes qui font régulièrement des siestes étaient souvent des hommes qui consomment du tabac et de l’alcool, et dont le niveau d’éducation et de revenus était assez peu élevé. De plus, ces mêmes personnes ont souvent déclaré faire des insomnies et être assujetties à des ronflements durant la nuit. Les auteurs de l’étude ont calculé que non seulement ces personnes avaient un risque plus élevé de 12 % concernant l’hypertension, mais également un risque plus élevé de 24 % au niveau des accidents vasculaires cérébraux (AVC).

Le média Science Alert a relayé les commentaires de Michael Grandner, un psychologue clinicien et expert du sommeil qui n’a pas participé à l’étude chinoise. Selon lui, faire des siestes n’est pas dangereux en soi, mais il s’avère que les personnes qui dorment souvent en journée ont une mauvaise qualité de sommeil durant la nuit et que cela s’associe à une mauvaise santé.

L’étude évoque seulement une corrélation. En revanche, il n’est pas à exclure qu’il puisse exister un lien de cause à effet. Il y a une quinzaine d’années environ, des chercheurs grecs avaient apporté la démonstration que la pression artérielle pouvait augmenter après une sieste. Or, ce phénomène pourrait avoir une incidence sur l’augmentation du risque d’AVC chez les personnes adeptes des siestes.