in

Trois naufragés sauvés d’une île déserte grâce au mot “HELP” inscrit sur la plage

Crédits : US PACIFIC FLEET / FLICKR

Trois naufragés échoués sur une île déserte du Pacifique ont été secourus grâce au mot « HELP » qu’ils avaient soigneusement inscrit sur la plage avec des feuilles de palmiers.

Un scénario digne de « Robinson Crusoe ». Le jeudi 7 avril dernier, l’armée américaine sauvait trois naufragés échoués depuis le 5 avril sur l’île déserte de Fanadik, dans le Pacifique. Les naufragés avaient signalé leur présence par le mot « HELP » écrit en gros sur le sol grâce à des frondes de palmier et leurs gilets de sauvetage.

Le Béaba de la survie, signaler sa présence. Pour cela, on fait avec les moyens du bord. Quand certains allumeront un feu de signalement le signal international de détresse est trois feux disposés en triangle, il suffit d’y jeter des plantes fraîches pour créer une fumée dense. La nuit, les feux sont des balises efficaces pour les bateaux et les avions — d’autres useront du principe dit de l’anomalie. Tout ce qui sort de l’ordinaire vous aidera à vous faire repérer, comme des cailloux placés en des formes étranges, ou des couleurs vives qui ne sont pas normalement trouvées dans la nature. Nos marins échoués, eux, ont eu l’ingénieuse idée de signaler leur présence par un gigantesque mot « HELP » sur la plage grâce à des feuilles de palmiers et leurs gilets de sauvetage. Et cette idée aura porté ses fruits.

[media-credit name=”Google Maps” align=”aligncenter” width=”927″]Capture d’écran 2016-04-11 à 17.38.09[/media-credit]

Ils avaient chaviré, à cause d’une grosse vague quelques heures après leur départ de Pulap, en Micronésie, ont-ils expliqué. Les trois hommes avaient alors dû nager plusieurs kilomètres de nuit pour rejoindre la plage de Fanadik. Peu après le signalement de leur disparition, plusieurs navires ont mené des recherches dans un rayon de près de 300 kilomètres. Jeudi, ils étaient enfin repérés par l’équipage d’un avion de la Navy venant de la base de Misawa, au Japon, qui a transmis l’information à leur famille et aux sauveteurs de l’île de Guam. Aucun blessé n’est à déplorer.

Source : CNN