in

Trois manettes de commande de la mission Apollo 11 vendues aux enchères

Crédits : Julien's Auctions

Trois manettes de commande utilisées pour piloter le vaisseau transportant les astronautes sur la Lune dans le cadre de la mission Apollo 11 se sont vendues à plus de 780 000 dollars aux enchères. Au grand dam de la NASA.

Deux manches de contrôle d’attitude et une commande manuelle de translation du module Columbia de la mission Apollo 11 ont été vendus aux enchères ce samedi 18 juillet par la maison Julien’s Auctions (Beverly Hills). De quoi marquer le 51e anniversaire du premier alunissage humain sur notre satellite.

De simples manettes vendues à prix d’or

La poignée de commande de rotation, qui fut jadis installée près de la main droite du commandant de la mission Apollo 11, Neil Armstrong, s’est vendue pour 370 000 dollars. Un second manche de commande similaire, positionné lui à droite du pilote du module lunaire, Buzz Aldrin, s’est vendu pour 256 000 dollars. Ces deux « joysticks » ont été utilisés pour ajuster le roulis, le tangage et le lacet du module de commande.

Enfin, un manche de commande de translation (une poignée en forme de T) utilisée par Armstrong et le pilote du module, Michael Collins, s’est vendu pour 156 250 dollars. C’est en partie ce petit manche qui a permis l’amarrage du vaisseau avec le module Eagle (l’étage de descente qui s’est posé sur la Lune), après avoir quitté la Terre pour la Lune.

La même poignée, tournée dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, aurait également pu être utilisée par Armstrong en cas d’abandon de la mission. Fort heureusement, il n’a pas eu besoin d’opérer la manoeuvre.

apollo
La commande manuelle de translation. Crédits : Julien’s Auctions

Jetées aux oubliettes, puis réclamées par la NASA

Ces trois commandes ont été retirées du vaisseau environ deux mois après le retour sur Terre des astronautes. Elles ont ensuite été proposées à ces derniers, qui ont refusé le cadeau. Les poignées – montées sur une plaque en bois personnalisée – ont dès lors été stockées au Johnson Space Center de la NASA à Houston pendant plus de 15 ans.

Bill Whipkey, alors chef de l’atelier d’usinage du centre, a ensuite redécouvert les poignées en 1985, alors qu’il s’apprêtait à prendre sa retraite. Il aurait alors demandé à son superviseur quoi faire de ces trois manches, et ce dernier lui aurait dit de les jeter, peut-on lire dans un rapport d’audit du NASA Office of Inspector General, publié en 2018.

Mais Bill Whipkey a préféré les ramener chez lui. Des années plus tard, l’ancien employé les a ensuite vendus à un collectionneur.

En 2013, apprenant que la commande manuelle installée à côté du siège d’Aldrin allait être proposée aux enchères par la maison RR Auction, de Boston, la NASA a engagé une procédure pour tenter de la récupérer. Des moyens ont également été mis en oeuvre pour tenter de retrouver les deux autres, de manière à les exposer au Smithsonian National Air and Space Museum.

Finalement, après trois ans de recherches infructueuses, la NASA a renoncé.

apollo
L’intérieur du module de commande d’Apollo 11 avec des répliques de commandes manuelles installées à la place de l’équipement réel. Crédits: Smithsonian

Notez qu’une autre pièce importante a également été proposée lors de cette vente aux enchères. Il s’agit de la combinaison spatiale utilisée dans le film 2001 : L’Odyssée de l’espace. L’objet s’est finalement vendu pour 370 000 dollars, ce qui en fait la combinaison la plus chère jamais vendue aux enchères.