in

Triphallia (ou triple pénis) : un premier cas signalé chez l’Homme

Crédits : PublicCo.pixabay

Selon un nouveau rapport de cas publié il y a quelques jours, un bébé est né avec trois pénis en Irak l’année dernière. Il s’agit d’une première mondiale. L’enfant a depuis été opéré avec succès.

La diphallia (ou diphallie) est une anomalie urogénitale congénitale très rare qui se caractérise par une duplication totale ou partielle du pénis. Si le fait de développer un phallus supplémentaire n’est pas dangereux en soi, la diphallie peut en revanche être associée à d’autres problèmes congénitaux qui nécessitent une attention particulière, y compris des problèmes du système digestif et des voies urinaires.

Depuis un premier rapport de cas signalé en 1609 par un dénommé Wecker, seule une centaine de cas ont été rapportés dans la littérature scientifique. En réalité, il y en aurait un peu plus. Les médecins estiment que cette malformation rare touche une personne sur cinq millions de naissances environ.

Trois pénis

Toutes ces anomalies, en revanche, n’avaient entraîné qu’une duplication unique de l’appareil génital des enfants concernés. Autrement dit, tous avaient développé deux pénis.

Ce nouveau rapport, publié dans la revue International Journal of Surgery Case Reports, est encore plus marquant dans la mesure cet enfant a développé non pas deux, mais trois pénis. Aucun cas de ce genre (triphallia) n’avait à ce jour été rapporté.

Tout a commencé vers l’âge de trois mois. À l’époque, les parents avaient remarqué un gonflement du scrotum de leur enfant à côté d’étranges saillies qui ressemblaient à de petits bourgeons au niveau du périnée.

À l’hôpital, un examen a alors mis en évidence une hydrocèle (une accumulation de liquide dans une “poche” entourant le testicule), ainsi que deux pénis supplémentaires. Le premier mesurait deux centimètres, s’étendait de la racine du pénis d’origine et avait un gland. Le second mesurait un centimètre et était placé en dessous du scrotum. Tous deux avaient des corps caverneux et spongieux sans urètre à l’intérieur.

pénis
Une photo préopératoire montrant l’original et les deux pénis surnuméraires. Crédits : International Journal of Surgery Case Reports

Après avoir consulté divers experts en santé, l’enfant a finalement subi une intervention visant à drainer l’hydrocèle. Les deux pénis supplémentaires ont également été excisés. La chirurgie a été un succès et l’enfant n’essuie aucun effet indésirable après un an de suivi.

Notons que la diphallie (ou triphallie) survient pendant le développement embryonnaire du pénis entre la 3e et la 6e semaine de gestation ou peut survenir au cours du processus de migration ventrale et de fusion de l’anlagen mésodermique apparié à la 15e semaine de gestation d’après les auteurs.

La plupart des spécialistes pensent que trois grands facteurs peuvent expliquer ces anomalies (parfois associés) : la prise de médicaments/perturbateurs endocriniens pendant la grossesse, des infections et des gènes homéothiques perturbés.