in

Le trésor inestimable du galion espagnol San José enfin dévoilé en images

galion espagnol
Crédits : carlosr/iStock

Le San José, un galion de la couronne espagnole, a fait naufrage il y a 324 ans aux abords de la Colombie. L’épave, restée introuvable jusqu’en 2015, a été découverte par les autorités colombiennes. En revanche, le gouvernement garde secret l’emplacement exact du bateau. En effet, parmi les décombres se cache un trésor d’un montant avoisinant les 20 milliards de dollars.

La chute du galion espagnol

En partance pour l’Espagne depuis le Nouveau Monde en 1708, le San José, un navire de la Flotte des Indes, essuie une bataille qui l’oppose à l’armada britannique dans la péninsule de Baru (près des côtes colombiennes). Pendant l’affrontement, la poudrière explose à bord du galion. Le vaisseau s’enfonce alors irrémédiablement dans les profondeurs de l’océan, emportant avec lui ses 600 hommes d’équipage, de même que les 200 tonnes d’or, d’argent et de pierres précieuses récoltées sur les terres des colonies espagnoles. Ainsi, le souverain Philippe V ne jouira jamais de cette opulente marchandise.

colombie san josé trésor
Bataille navale impliquant le galion espagnol San José, Carthagène, 28 mai 1708. Crédits : Samuel Scott (1702-1772)/Domaine public

Les premières images du trésor

La marine colombienne a récemment envoyé un robot subaquatique à 950 mètres de profondeur afin de filmer l’épave gisante. Ses images ont révélé un spectacle saisissant. On peut tout d’abord apercevoir un canon, construit à Séville en 1655.

epave canon
Crédits : Capture image YouTube/BBC News/Présidence de la République de Colombie

Le rover est également tombé sur une multitude d’artéfacts : de la porcelaine chinoise, des bouteilles en verre et des pots en céramique.

epave porcelaine
Crédits : Capture image RTS//Présidence de la République de Colombie

En outre, l’objectif de la caméra a révélé des tas de pièces en or, confirmant par là même la virginité séculaire de l’entière cargaison.

epave pièces or
Crédits : Capture image YouTube/BBC News//Présidence de la République de Colombie

Pour couronner le tout, le chasseur de trésor mécanique s’est attardé sur deux autres épaves reposant à proximité du San José. Cette dernière découverte n’est cependant pas vraiment un coup de théâtre, puisqu’à ce jour pas moins de 1 000 vaisseaux espagnols d’antan tapisseraient les fonds marins de la nation sud-américaine.

epave galion
Crédits : Capture image YouTube/BBC News//Présidence de la République de Colombie
epave galion 2
Crédits : Capture image YouTube/BBC News//Présidence de la République de Colombie

À qui appartient donc aujourd’hui le fameux trésor du galion espagnol ?

Tout d’abord, la Colombie a revendiqué le butin du San José en raison de son emplacement actuel. Puis l’Espagne a estimé que ces biens lui revenaient de droit, car faisant partie d’un navire de l’ancienne flotte hispanique. Ensuite, le Pérou et le Panama se sont joints à la mêlée, déclarant que les marchandises provenaient à l’origine de leur pays. Enfin, la Bolivie a réclamé sa part, mettant le doigt sur l’exploitation de ses ancêtres, contraints d’amasser ces richesses.

epave poterie
Crédits : Capture image RTS//Présidence de la République de Colombie

Finalement, la Colombie a obtenu gain de cause. En effet, une loi datant de 2013 stipule que toute épave échouée dans les eaux colombiennes appartient au patrimoine du pays. Ivàn Duque, Président de la Colombie, appelle d’ailleurs ce chargement un « patrimoine » et non un « trésor ». Il serait effectivement plus difficile pour une nation étrangère de s’emparer du « patrimoine national colombien » plutôt que de la fortune qu’il représente.

Décidément, le littoral sud-américain a comme un air d’Eldorado. En effet, le long d’une plage vénézuélienne, un pêcheur est tombé sur un bijou en or. Aussitôt l’information dévoilée aux riverains, un « raz-de-marée » humain a déferlé sur le bord de mer. Et voici ce que les habitants du village côtier y ont déniché.