in

Travaux de rénovation énergétique : quelles aides attendre en 2022 ?

Crédits :photovs / iStock

Le changement climatique n’a jamais été aussi visible que ces dernières années et la situation de la planète n’est pas près de s’arranger si rien n’est fait. Les prochaines décennies seront donc déterminantes dans la lutte contre le dérèglement climatique. À tous les niveaux, des efforts devront ainsi être consentis. Par exemple, notre consommation énergétique sera amenée à être drastiquement réduite. Pour réussir cet objectif, la France veut se concentrer sur la suppression des passoires thermiques. L’Hexagone en compterait en effet près de 9 millions selon certaines estimations, soit un quart des habitations. Face à ce constat alarmant, l’État a mis en place de multiples aides pour inciter la population à entreprendre des travaux de rénovation énergétique. Cependant, il s’avère parfois difficile de se retrouver dans toutes ces primes et subventions. Pour y voir plus clair, faisons dans cet article un inventaire de ces coups de pouce plus que bienvenus.

Pour obtenir des aides, pensez à l’audit énergétique pour établir une liste de travaux de rénovation

Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) fournit une carte d’identité des performances énergétiques d’un logement. Ce document est établi après un audit réalisé par des professionnels. Le DPE permet de faire un inventaire des rénovations thermiques à entreprendre dans son logis pour améliorer ses performances. Voici une liste non exhaustive des travaux :

  • Le remplacement de la chaudière par un modèle plus écologique et efficient
  • L’isolation des combles et des murs intérieurs/extérieurs
  • L’installation de nouvelles vitres et portes
  • L’optimisation du réseau de ventilation
  • L’installation d’un nouveau système de chauffage plus respectueux de l’environnement

Attention, les prix des travaux peuvent effrayer. Néanmoins, vous avez la possibilité de diviser par deux, voire par quatre, vos factures. En outre, la somme de ces efforts individuels allégera l’empreinte sur l’environnement des foyers.

électricité facture réduire consommation énergie maison chauffage rénovation aides rénovation travaux énergétique
Crédits : jittawit.2/istock

Quelles sont les aides disponibles pour réduire le coût des travaux de rénovation énergétique ?

Il est parfois difficile de se retrouver parmi les subventions et les crédits d’impôt proposés. Pratique et rapide, un simulateur mis en place par l’État vous permet en quelques clics de faire une estimation du montant des aides dont vous avez le droit. Il applique même les coups de pouce locaux qui varient fortement d’un territoire à un autre. Le site recense aussi les professionnels RGE (« Reconnu Garant de l’Environnement »). Cette certification indique que les artisans et entreprises ont suivi une formation dédiée aux enjeux d’économie d’énergie. Les primes de l’État sont conditionnées à la sollicitation de ces professionnels.

Le chèque énergie

L’aide accordée aux foyers les plus démunis pour payer leurs factures est aussi utilisable pour les travaux de rénovation. Si le chèque est toujours valable, il suffit de le donner à votre artisan. Dans le cas contraire, vous devez contacter le service client du chèque énergie pour que l’on vous en délivre un nouveau d’une durée de deux ans.

L’Éco-Prêt à Taux Zéro

Afin de réaliser des travaux de rénovation énergétique, les propriétaires ont la possibilité de profiter de ce prêt d’une valeur de 30 000 euros au maximum sans condition de ressources. Le remboursement peut s’étendre jusqu’à vingt ans et l’État prend par ailleurs en charge les intérêts.

Si vous avez contracté plus de deux crédits, n’ayez crainte : des organismes proposent de les réunir dans un seul et même prêt. Le regroupement de crédits consiste en un rachat de l’ensemble des créances dans un nouveau prêt. Ainsi, vous n’avez qu’une mensualité avec un taux unique. Vous disposez aussi d’un allongement de la durée du remboursement. En outre, si votre situation le permet, vous avez la possibilité de demander des ressources supplémentaires pour finaliser vos travaux de rénovation.

Les certificats d’économies d’énergie (CEE)

Les CEE sont un dispositif mis en place par l’État. Cela oblige les fournisseurs d’énergie à inciter leurs clients à réduire leur consommation énergétique. Ces encouragements prennent la forme de « Coups de pouce » versés par les fournisseurs d’énergie aux foyers modestes et précaires. Les aides sont valables pour certains types de travaux de rénovation énergétique, autant pour les particuliers que pour les parties communes de logements collectifs.

La TVA à 5,5 %

Sous certaines conditions, les travaux de rénovation énergétique bénéficient d’une baisse de la TVA de 20 à 5,5 %. Les aménagements doivent répondre à des critères de performances minimales et prendre place dans un logement construit il y a plus de deux ans. Votre artisan devra aussi disposer de la certification RGE et appliquera lui-même la réduction.

MaPrimeRénov’

Versées par l’Agence Nationale de l’Habitat, ces aides financières concernent un large éventail de travaux de rénovation énergétique. Afin d’être éligible à ces primes, il faut que la construction du logement date de plus de quinze ans (sauf pour le remplacement d’une chaudière à fioul où deux ans suffisent). Le montant des subventions dépend aussi des revenus du foyer, ainsi que du lieu où se trouve le logement.

Cette aide se décline en deux autres versions visant des publics plus spécifiques : « MaPrimeRénov’ Copropriétés » qui se concentre sur les parties communes des logements et « MaPrimeRénov’ Sérénité » qui fournit une plus grosse subvention aux personnes en situation de grande précarité.

tirelire cochon argent astuces de radins
Crédits photo : Pixabay.com