in

Traîner sur Internet au bureau pourrait être bénéfique pour votre productivité !

Crédits : Engin_Akyurt / Pixabay

Une étude estime que s’égarer un moment sur Internet au travail peut améliorer la productivité. Un petit tour sur les réseaux sociaux ? Quelques messages à envoyer ? Quelques achats en ligne ? N’hésitez pas. En revanche, attention aux abus !

Traîner sur Internet au travail

Parmi les personnes qui travaillent dans un bureau, qui n’a jamais flâné quelques minutes sur Internet dans un moment d’égarement ? Or il faut savoir que cette pratique plutôt répandue porte un nom : le cyberloafing. Une étude sur le phénomène publiée en 2009 et menée aux États-Unis estimait que les travailleurs passaient en moyenne 10 % de leur temps de travail sur Internet ! Selon un article du Wall Street Journal publié en 2016, le cyberloafing coûterait environ 85 milliards de dollars aux entreprises du pays.

Selon leur étude publiée dans la revue Computers in Human Behavior en décembre 2019, les chercheurs de l’Université de Floride du Sud (États-Unis) estiment que ce moment de détente peut être bénéfique. Les meneurs de l’étude ont interrogé environ 260 universitaires travaillant au moins 20h par semaine. Ces personnes ont répondu à des questions portant sur leur désir d’arrêter de fumer, les éventuels mauvais traitements au travail, leur satisfaction au travail ainsi que le cyberloafing.

bureau travail
Crédits : Lyncconf Games / Flickr

Avec modération s’il vous plaît !

L’un des chercheurs ayant participé à cette étude a fait une synthèse des résultats dans un article publié par Fast Company le 25 janvier 2020. Or, il s’avère que 65 % des interrogés ayant évoqué une mauvaise ambiance au travail pratiquent aussi le cyberloafing. Ces derniers seraient moins susceptibles de quitter leur emploi que les autres ! De plus, leur productivité s’en trouverait améliorée sur le long terme.

Selon les meneurs de l’étude, le cyberloafing permettrait de gérer le stress au travail et agirait comme une soupape de sécurité. Prendre ce genre de petites pauses plusieurs fois durant la journée augmenterait donc la productivité. Toutefois, cette pratique peut avoir un côté pervers ! En effet, il ne faut pas exagérer sur le temps passé à traîner sur Internet ou sur la fréquence de ces petites pauses. Le fait est que le cyberloafing pourrait à l’inverse occasionner une baisse de performance en cas d’abus et ainsi faire perdre de l’argent à votre entreprise.

En 2015, un docteur de l’Université d’Oxford (Royaume-Uni) estimait qu’obliger les étudiants et le personnel à travailler avant 10 heures du matin s’apparentait à de la torture. Selon l’intéressé, les horaires de travail classiques (9h/17h) sont en total désaccord avec le rythme circadien des adultes avant l’âge de 55 ans. Or, suivre ce rythme a des conséquences sur nos performances, notre humeur et notre santé mentale. Ainsi, commencer le travail plus tard permettrait d’augmenter les performances à l’école et au travail.

Source

Articles liés :

Une poupée nous montre à quoi pourraient ressembler les futurs employés de bureau

Cet impressionnant bureau utilisant la réalité virtuelle veut révolutionner la bureautique informatique

Cet internaute a fabriqué lui même son bureau équipé d’un tapis roulant