in

Pour les non-voyants, ce nouveau « traducteur portable » convertit du texte en braille en temps réel

Crédits : Lemelson/MIT

Six étudiantes américaines de premier cycle au Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont conçu un dispositif portable qui convertit un texte en braille en temps réel. Un brevet vient d’être déposé.

Six étudiantes du MIT comptent bien révolutionner le quotidien des non-voyants et des malvoyants en créant Tactile, un appareil qui transpose en temps réel les textes imprimés en braille. Les personnes affectées par un trouble visuel pourront désormais lire facilement magazines, livres, emballages et autres panneaux de signalisation malgré leur handicap. L’appareil se distingue par un boîtier muni d’une caméra qui permet d’enregistrer les mots et de les envoyer ensuite à un micro-ordinateur qui les retranscrit en caractères tactiles. Un mécanisme électromagnétique se charge après de traduire ces caractères en braille sur l’interface du boîtier.

Repéré par la presse américaine en 2016, leur projet a notamment séduit Microsoft qui l’a accepté dans son programme MakeWhatsNext, de quoi faciliter le dépôt de brevet en cours. En attendant, les six étudiantes ont bien l’intention d’améliorer leur dispositif de traduction. Elles ont notamment obtenu les moyens de le faire en remportant il y a quelques semaines l’un des Prix étudiant Lemelson-MIT d’une valeur de 10 000 dollars US. « Nous visons à rendre le périphérique similaire à un scanner portatif qui permet à l’utilisateur de numériser la page entière en une seule fois », explique l’une des étudiantes, Chandani Doshi.

Autre objectif : réduire les coûts au maximum pour permettre au plus grand nombre de s’équiper. C’est notamment ce qui distingue Tactile des autres traducteurs braille. Les traducteurs électroniques pour aveugles déjà sur le marché comme le B2G coûtent aux alentours de 2500 dollars. En simplifiant la fabrication et en utilisant des matériaux plus économiques, l’équipe de Tactile veut faire baisser significativement la facture. D’après les premières estimations, ce nouveau boîtier pourrait se vendre pour moins de 200 dollars.

« Nous espérons que cette technologie créera une certaine émulation sur le marché et suscitera de la compétition entre les entreprises pour faire baisser les prix », explique Charlene Xia, l’une des créatrices, au site américain Mashable. En ce sens, l’utilisation de Tactile et de la prochaine génération de traducteurs pourrait bien être la révolution qui nécessite un renforcement de l’alphabétisation chez les non-voyants.

Source