Un « traducteur » basé sur l’IA pour comprendre le langage des poules

poules poulets
Crédits : FiledIMAGE / iStock

Récemment, au Japon, des chercheurs ont utilisé une intelligence artificielle afin de mieux appréhender la signification des différents sons que les poules émettent. Il est ici question d’une technique d’IA avancée faisant appel à ce que l’on nomme l’apprentissage émotionnel. Selon les scientifiques, ces recherches pourraient permettre aux éleveurs d’améliorer leur production.

Une IA pour mieux interagir avec les poules

Après l’utilisation de la réalité virtuelle pour apaiser les vaches, voici l’intelligence artificielle pour comprendre le langage des poules. Une étude publiée sur la plateforme Research Square le 8 juin 2023 relate cette innovation à destination des éleveurs. Selon les chercheurs de l’Université de Tokyo (Japon), cela devrait permettre aux professionnels d’interagir plus facilement avec leurs volailles.

Rappelons que les poules produisent des sons différents en fonction des moments de la journée et de leur humeur. Ces sons varient ainsi entre autres en cas de présence d’un prédateur, de la ponte d’un œuf ou encore en cas d’éclosion d’œufs fécondés par exemple. Pour les éleveurs, il apparaît donc important de reconnaître ces différents sons afin notamment de répondre aux besoins de leurs animaux, mais aussi de détecter tout problème au sein du poulailler.

Les scientifiques nippons ont pour ce faire décrit une technique d’IA particulière : le Deep Emotional Analysis Learning (DEAL). Il s’agit d’un procédé d’apprentissage émotionnel basé sur des algorithmes mathématiques qui sont capables de comprendre les états émotionnels des poules à l’aide de données auditives. L’IA a été alimentée à l’aide d’une centaine d’heures d’enregistrements sonores de poules. Or, chaque son intégré par le système correspond à un des différents états émotionnels des volatiles.

poules poulets
Crédits : monticelllo / iStock

Un taux de réussite qui pourrait évoluer

« Pour garantir l’exactitude des interprétations de notre système, nous avons collaboré avec une équipe de huit psychologues animaliers et vétérinaires, ceux-ci ayant fourni des informations expertes sur les états émotionnels des poules », peut-on lire dans l’étude. Les chercheurs ont ainsi utilisé l’IA pour analyser pas moins de 200 heures de sons provenant d’environ 80 poules. Selon les résultats, le taux de réussite du système est de 80 %. Par ailleurs, les auteurs ont identifié six principaux états émotionnels, à savoir la colère, la détresse, la faim, l’excitation, le contentement ou encore la peur.

D’après les responsables de l’étude, cette avancée devrait aider les éleveurs à mieux comprendre leurs poules et ils pourront éventuellement se reposer sur une application mobile dédiée. L’IA devrait par ailleurs être en constante évolution, car plus elle entend les sons émis par les poules, plus sa précision est susceptible d’augmenter.