in

Des traces de géants vieilles de 170 millions d’années découvertes en Ecosse

Crédits : TPSDave/Pixabay

Une remarquable collection d’empreintes de dinosaures a récemment été découverte sur l’île de Sky, en Écosse, nous offrant un éclairage nouveau sur certains des plus grands animaux ayant vécu sur terre.

Les dinosaures avaient le pied lourd à l’époque, comme en témoigne cette collection d’empreintes retrouvées en Écosse. Des centaines de traces de pas, faites par de grands sauropodes herbivores il y a quelque 170 millions d’années ont en effet été découvertes sur l’île de Skye. Grâce à ces empreintes (certaines longues de 70 centimètres), les experts comptent affiner leurs connaissances concernant l’évolution de ces énormes animaux au long cou, qui peuplaient jadis la Terre.

Les scientifiques de l’Université d’Édimbourg affirment avoir identifié ces traces de sauropodes vieilles de 170 millions d’années dans des couches de roche qui tapissaient autrefois le fond d’une lagune d’eau salée. Après analyses de la structure des empreintes, les chercheurs ne sont pas encore totalement certains de l’identité exacte de ces dinosaures, mais pour certains, ils seraient des parents éloignés des espèces les plus connues, telles que le brontosaure ou le Diplodocus. Ce dont on est sûr en revanche, c’est que ces géants mesuraient près de 15 mètres de long et pesaient plus de 10 tonnes.

Les paléontologues ont longtemps pensé que des sauropodes parcouraient l’île de Skye et l’Écosse entre le Jurassique Moyen et le Crétacé Supérieur, sur la base de petits fragments d’os et de dents retrouvés dans la région. Grâce à ces empreintes, c’est aujourd’hui une certitude. La découverte est belle, d’autant plus que les fossiles du Jurassique Moyen sont « extrêmement rare », et l’île de Skye est l’un des rares endroits dans le monde où ils peuvent être trouvés.

La découverte, l’une des plus remarquables jamais faites en Écosse, nous permet d’en apprendre un peu plus sur les habitats et modes de vie de quelques-uns des plus grands dinosaures que la Terre ait connu, notamment le fait que ces géants terrestres passaient beaucoup de temps près des zones côtières et les eaux peu profondes.

NB : L’emplacement exact des empreintes n’a pas été révélé par l’équipe de scientifiques pour empêcher quiconque de visiter ou d’endommager les vestiges.

Source : Dailymail