in

Toyota veut recycler 100% de ses batteries hybrides

Crédits : Toyota

Le groupe Toyota Europe, qui recycle déjà 91 % de ses batteries issues ses véhicules hybrides et hybrides rechargeables des marques Lexus et Toyota, souhaite collecter et reconditionner à terme la totalité de ses batteries.

La firme Toyota a fait le choix depuis plusieurs années d’intégrer des batteries nickel-métal hydrure (Ni-Mh) dans ses voitures Lexus et Toyota hybrides. Il faut savoir que la durée de vie des batteries installées sur les Toyota Auris, Prius et autres Yaris hybrides est supérieure à celle du véhicule. Les batteries ne sont récupérées qu’à la fin de vie du véhicule ou lorsque celui-ci est accidenté. C’est l’entreprise française Société Nouvelle d’Affinage des Métaux (SNAM) ainsi que la firme belge Umicorne N.V qui ont été choisies pour collecter et recycler ces accumulateurs.

Ces deux sociétés sont « responsables pour toute l’Europe de la collecte et du recyclage écoresponsable des batteries nickel-métal hydrure (Ni-MH) et lithium-ion (Li-ion) ». Celles-ci sont ensuite reconditionnées pour être réutilisées sur de nouveaux véhicules ou pour servir de stockage d’énergie dans le cadre de projets smart grid (réseaux électriques intelligents).

« Si les batteries hybrides usagées sont surtout destinées à être recyclées, TME a commencé à rechercher différentes options pour reconditionner celles au nickel-métal hydrure ». Dans la ville de Haagse (Hollande), les batteries usagers sont utilisées comme réservoirs de stockage pour les 1 600 m² de panneaux photovoltaïques positionnés sur le toit de la concession. Pour information, 850 000 hybrides Toyota et Lexus ont été vendues en Europe.

Source : Les Numériques

– Crédits photo : Toyota