in

Toutes les particules de coronavirus tiendraient dans une cannette de soda

Crédits : Tony Webster / Flicker

Depuis plus d’une année, nous vivons avec le coronavirus SARS-CoV-2. Et pourtant, il s’agit d’un organisme dont la taille est insignifiante ! Récemment, un mathématicien britannique a expliqué un calcul montrant que toutes les particules du coronavirus du monde tiendraient dans une simple cannette de soda.

Un calcul peu évident en lien avec le coronavirus

Christian Yates est maître de conférences en biologie mathématique à l’Université de Bath (Royaume-Uni). L’intéressé a mis au point un calcul qui lui a permis d’arriver à la conclusion que toutes les particules existantes du SARS-CoV-2 pourraient tenir dans une seule cannette de soda. En revanche, la nature de ce calcul, détaillé dans un article publié par The Conversation, est assez peu évidente. Premièrement, Christian Yates a tenté de calculer la quantité totale de particules du coronavirus dans le monde entier. Il a donc tout d’abord déterminé la quantité totale de personnes contaminées, ce qui est déjà en soit très ardu.

Selon la plateforme Our World in Data, environ 500 000 personnes reçoivent un test positif chaque jour dans le monde. Toutefois, ce nombre ne prend évidemment pas en compte les personnes asymptomatiques qui ne se font pas dépister. Il n’intègre pas non plus les chiffres des pays qui ne pratiquent pas de tests à grande échelle. En réalité, il y aurait chaque jour pas loin de 3 millions de nouveaux contaminés.

sras-cov-2
Crédits : visuals3Dde / pixabay

200 millions de milliards de particules virales

Ensuite, le mathématicien a tenté de connaître la quantité de virus que chaque personne contient. Pour ce faire, il a suivi les résultats d’une étude menée en Israël et prépubliée sur la plateforme medRxiv en novembre 2020. Les chercheurs avaient compté le nombre de particules virales présentes sur différents tissus chez des singes contaminés, avant d’augmenter les quantités de manière proportionnelle afin de représenter les humains. Selon les résultats de ces travaux, la charge virale que les humains contiennent se situe entre un et cent milliards de particules, une fourchette évidemment très large.

L’étape suivante consistait à obtenir une surestimation du volume total du SARS-CoV-2. L’expert a donc considéré la partie maximale des estimations : sur la base des 3 millions de personnes contaminées par jour, on obtient un total de 200 millions de milliards de particules virales à un moment donné.

Restait encore à connaître le volume du virus. En considérant un diamètre de 80 à 120 nanomètres, on obtient un volume de plus de 520 000 nanomètres cubes par particule. Après une multiplication par le nombre total de particules et une conversion en millilitres, on obtient 120 ml (soit 12 cl). Évidemment, les calculs peuvent être remis en cause. Toutefois, ils indiquent que la quantité totale de virus en circulation chez les humains tient dans une simple cannette de soda de 33 cl !