in

Désormais, la plupart des tortues marines de Floride sont des femelles. Voici pourquoi

Crédits : Pexels

Presque tous les nouveau-nés de tortues marines sortent de leurs œufs en tant que femelles sur certaines plages de Floride en raison des vagues de chaleur exacerbées par le changement climatique. À terme, le manque de mâles pourrait menacer la survie de plusieurs espèces. 

Chez les tortues, le sexe est déterminé par la température d’incubation et non par les chromosomes sexuels X et Y comme chez les humains. S’il fait moins de 27,7 °C, alors il y aura plus de mâles. À l’inverse, des températures supérieures favorisent l’éclosion de femelles. Les températures fluctuantes au-dessus et en dessous de ce seuil produisent un mélange de mâles et de femelles. Passés les 33 °C en revanche, tous les nouveau-nés seront des femelles.

Les scientifiques ignorent encore précisément pourquoi le sexe de certains animaux est déterminé de cette façon, mais ils ont quelques pistes. « Notre meilleure hypothèse est que la détermination du sexe en fonction de la température est née parce que les reptiles n’ont pas de soins parentaux et que les œufs sont en étroite interaction avec l’environnement« , explique Diego Cortez, biologiste à l’Université nationale autonome du Mexique. « Nous savons également que les températures d’incubation élevées accélèrent le développement des embryons. Ainsi, le sexe qui est lié à des températures d’incubation plus élevées éclora plus tôt« .

La détermination du sexe en fonction de la température pourrait également permettre aux mères de contrôler le sexe de leur progéniture en fonction des besoins au sein de la population.

Un déséquilibre en Floride

Jusqu’à présent, ces tortues marines avaient réussi à maintenir un certain équilibre. Cependant, la hausse des températures enregistrée depuis quelques années influence la température du sable de nidification. En conséquence, on observe un biais du sex-ratio des tortues vers les femelles, notamment en Floride.

Cinq espèces de tortues marines se partagent la côte, dont les tortues caouannes (Caretta caretta) et les tortues vertes (Chelonia mydas). Au cours de ces quatre dernières années, les biologistes n’ont identifié aucune tortue mâle dans le cadre de leurs inspections. Cela ne signifie pas qu’il n’y en a pas, mais visiblement, les mâles se font de plus en plus rares.

À terme, le fait d’avoir beaucoup plus de femelles que de mâles dans les populations de tortues pourrait réduire la capacité de ces animaux à se reproduire lorsque les tortues atteignent l’âge adulte. On ignore cependant dans quelle mesure ce biais du sex-ratio pourrait affecter ces espèces. Le fait d’avoir plus de femelles que de mâles n’est en effet pas nécessairement contre nature pour ces reptiles, dans la mesure seuls quelques mâles suffisent parfois pour fertiliser les œufs.

tortues vertes east island île hawaii ouragan
Les tortues vertes, une espèce menacée d’extinction. Crédits : Wikipedia

Des températures élevées réduisent leurs chances de survie

Une hausse trop importante des températures pourrait également affecter les populations d’une autre manière. Il y a deux ans, une étude menée au Cap-Vert sur les tortues caouannes publiée dans la revue Climatic Change avait en effet mis en évidence qu’un tiers des embryons de plus périssaient lorsque les températures d’incubation atteignaient 32,3°C que lorsque les températures d’incubation oscillaient autour de 29,7°C.

Les chercheurs avaient également découvert que les nouveau-nés incubés à des températures élevées étaient de plus petite taille et plus susceptibles d’être tués par des crabes en route vers l’océan.

En d’autres termes, les températures chaudes peuvent être mortelles pour les tortues en développement et réduire leurs chances de survie lorsqu’elles éclosent.

À terme, garantir des températures plus fraîches pourrait permettre l’éclosion de mâles et favoriser la survie des nouveau-nés. Après avoir identifié les sites les plus à risques, des systèmes d’ombrages naturels ou artificiels pourraient notamment être installés dans le but de rafraîchir le sable. Nous pourrions également ajouter du sable de couleur claire sur les nids, celui-ci absorbant moins de rayonnement solaire que le sable plus foncé.