in

Un nouvel espoir pour la tortue la plus rare du monde

Crédits : ATP/IMC

Une nouvelle tortue à carapace molle du Yangzi – la tortue la plus menacée du monde – a officiellement été repérée au Vietnam. Mieux encore, il s’agit d’une femelle. Les chercheurs espèrent que cette nouvelle tortue pourra s’accoupler avec le dernier mâle connu de la planète, offrant ainsi un nouvel espoir de pouvoir sauver l’espèce.

Les tortues à carapace molle du Yangzi (Rafetus swinhoei) – aussi appelées tortues à carapace molle du Fleuve Bleu ou du Fleuve Rouge, ou encore tortues molles de Shanghai – sont très mal en point. Classées “en danger critique d’extinction” par l’UICN, les plus grandes tortues d’eau douce au monde, comme beaucoup d’autres espèces animales, ont été victimes de la chasse (viande, braconnage des œufs), et de la perte de leur habitat (pollution, multiplication des barrages).

Officiellement, on ne dénombrait jusqu’à récemment qu’un seul et unique spécimen : un mâle résident du zoo chinois de Suzhou. Mais la dernière tortue molle de Swinhoe connue n’est finalement pas seule au monde. Un nouveau spécimen vient en effet d’être repéré au Vietnam, dans le lac Dong Mo.

Une femelle, qui plus est

Plus intéressant encore, des tests génétiques ont confirmé qu’il s’agissait ici d’une femelle. Nous savons qu’elle est également en bonne santé, qu’elle pèse 86 kilogrammes et qu’elle mesure environ un mètre de long. Transférée dans un bassin de rétention pour être auscultée, la tortue a ensuite été relâchée dans son lac le même jour.

La dernière connue avant elle était malheureusement décédée en 2019 lors d’une procédure d’insémination artificielle tentée en Chine (elle ne s’est jamais réveillée de l’anesthésie), alors que la tortue avait échoué à produire naturellement une progéniture.

« Dans une année pleine de mauvaises nouvelles et de tristesse à travers le monde, la découverte de cette femelle peut offrir à tous l’espoir que cette espèce aura une autre chance de survivre », a déclaré le directeur national de la Wildlife Conservation Society (WCS) du Vietnam, Hoang Bich Thuy.

« En tant que tortue la plus menacée au monde, une énorme quantité d’énergie et de ressources a été consacrée à la préservation de la tortue molle de Swinhoe. La confirmation de ce spécimen sauvage en tant que femelle est un motif de célébration pour tous ceux qui ont travaillé sans relâche pour voir cette espèce de tortue survivre », a ajouté Andrew Walde, directeur des opérations de Turtle Survival Alliance, qui a conseillé le projet.

tortue
La tortue femelle nouvellement identifiée. Crédits : WCS Vietnam

Il pourrait y en avoir d’autres

D’après le Ministère de l’Agriculture et du Développement rural de Hanoi, en collaboration avec le Programme des tortues asiatiques (ATP) de l’Indo-Myanmar Conservation (IMC), deux autres tortues auraient également été aperçues, une toujours dans le lac Dong Mo et une autre dans le lac voisin Xuan Khanh. En revanche, ces soupçons n’ont pas encore été confirmés. Une campagne de recherches est prévue au printemps prochain pour tenter le prouver.

Les chercheurs sont néanmoins confiants, espérant au passage qu’il pourrait s’agir d’un mâle et d’une femelle supplémentaires. Si tel est le cas, les chercheurs disposeraient alors de deux couples reproducteurs à disposition, augmentant de façon exponentielle les chances de sauver cette espèce rare de l’extinction.