in

Tiré d’affaire, un Mike Horn “vidé” donne enfin des nouvelles !

Crédits : Mike Horn / Instagram

Après 80 jours au milieu de l’Arctique, le duo Mike Horn – Børge Ousland a enfin été secouru. Passé près d’une mort certaine, l’aventurier sud-africain désormais en sécurité se dit “vidé” après ce terrible périple. Suite à cette mission sauvetage réussie, les explorateur attendent de rentrer chez eux.

Une expédition qui a mal tourné

Le sud-africain Mike Horn – l’un des plus grands explorateurs du monde moderne – et son acolyte, le norvégien Børge Ousland avaient entreprit depuis le 25 septembre 2019 une traversée de l’océan Arctique à ski de fond. Il s’agit d’une traversée que le duo avait déjà effectué avec brio en 2006. Néanmoins, les conditions ont changé depuis cette époque, ce qui a engendré des difficultés imprévues. Outre les vents violents, la glace était par endroit très instable et se dérobait parfois au moment  du passage des deux hommes..

Fin novembre 2019, les deux explorateurs sont apparus complètement épuisés et physiquement très affectés. Un message très inquiétant avait d’abord été publié puis un autre moins alarmant a remplacé ce dernier. À bout de force et ayant perdu beaucoup de poids, le duo n’avait plus beaucoup de nourriture pour tenir. Par ailleurs, s’il avait été question d’abandonner, les deux hommes ont tout de même continué leur périple. Néanmoins, une des filles de Mike, Annika a appelé à l’aide afin d’organiser une mission sauvetage.

Enfin sauvés !

Finalement, le brise-glace Lance a sauvé les explorateurs le 8 décembre 2019. Quatre jours plus tard, Mike Horn désormais à bord et en sécurité a donné des nouvelles (voir ci-après). L’intéressé a expliqué que lors de ce périple, le duo a repoussé ses limites bien plus loin qu’il ne l’avait imaginé. Le sud-africain est apparu très marqué et s’est dit “vidé”.

mike horn instagram
A bord du Lance, Mike Horn a expliqué ne pas dormir aussi bien que sur la glace, vaincu par la fatigue
Crédits : Mike Horn / Instagram

Mike Horn a aussi indiqué “se promener comme un zombie sans but”. L’homme estime que si son corps est bien à bord du Lance, son esprit se trouve encore proche de la glace. L’explorateur a effectivement encore du mal à réaliser que le périple est terminé et qu’il sera bientôt de retour chez lui. Actuellement, le brise-glace est bloqué dans la banquise mais les explorateurs peuvent récupérer avant d’être rapatriés.

Articles liés :

Mike Horn, l’aventurier part pour une exceptionnelle expédition du pôle sud au pôle nord

Arctique : la fonte des glaces responsable de la diffusion de virus ?

Et si on recouvrait l’Arctique de millions de perles de verre ?