Le tigre de java ne s’est peut-être pas éteint finalement

tigres java
Crédits : Rifqy Sakti Pratama/istock

Une équipe de chercheurs indonésiens affiliés à diverses institutions a récemment fait une découverte remarquable : le tigre de Java, une espèce considérée autrefois comme éteinte, semble toujours exister sur l’île qui porte le même nom. L’étude repose sur une analyse ADN effectuée sur un poil prélevé par un écologiste dans une plantation locale.

La disparition du tigre de Java

Le tigre de Java est une sous-espèce distincte du célèbre tigre de Sumatra. Cette espèce était autrefois bien établie dans les forêts luxuriantes de l’île de Java, où elle régnait en tant que prédateur supérieur de l’écosystème. Cependant, l’expansion de la population humaine et l’urbanisation rapide ont entraîné une fragmentation et une réduction drastique de son habitat naturel.

Cette situation avait ensuite été aggravée par les conflits entre les tigres et les populations locales, en particulier les agriculteurs. Les tigres, ayant perdu une grande partie de leur territoire de chasse, se sont en effet souvent retrouvés à attaquer le bétail des communautés environnantes. En réponse, les agriculteurs ont pris des mesures pour protéger leur bétail, y compris la chasse et le piégeage des tigres considérés comme une menace pour leur moyen de subsistance.

Ces pressions anthropiques ont exercé un lourd tribut sur la population de tigres de Java. Avec un habitat de plus en plus restreint et une pression de chasse accrue, leur nombre a commencé à décliner de manière alarmante. Les interactions négatives avec les humains ont exacerbé le déclin de l’espèce.

En 2008, la triste nouvelle est tombée : l’espèce emblématique du tigre de Java a été officiellement déclarée éteinte. Cette annonce aura marqué un moment sombre dans l’histoire de la conservation, soulignant les conséquences dévastatrices de la perte d’habitat et des conflits homme-animal sur la biodiversité.

Et si l’espèce n’avait pas complètement disparu ?

Malgré tout, des observations non scientifiques ont continué à suggérer la présence persistante de tigres sur l’île de Java au fil des ans. Il y a cinq ans, un écologiste avait notamment rapporté avoir vu l’un de ces animaux dans la partie ouest de l’île près d’une plantation. Une enquête ultérieure avait ensuite révélé des empreintes de pas, des marques de griffes sur des arbustes et un unique poil prélevé sur une clôture.

tigre java
L’endroit où un poil de tigre semble avoir été identifié. Crédits : Oryx (2024).

Ce poil a récemment été soumis à des tests génétiques. Les résultats ont ensuite été comparés à des échantillons provenant d’un spécimen de musée de tigre de Java collecté en 1930. Les similitudes troublantes entre les échantillons ont conduit les chercheurs à conclure que ce poil appartenait bien à un tigre de Java.

Cette découverte remet ainsi en question la croyance selon laquelle cette sous-espèce aurait disparu. Cependant, les chercheurs soulignent que des études génétiques et des recherches sur le terrain plus poussées seront nécessaires pour confirmer la présence continue de ces prédateurs sur l’île.

Les détails de l’étude sont publiés dans la revue scientifique Oryx.