in

Le thon en boite contient du mercure et de l’arsenic dénonce 60 Millions de consommateurs

Crédits : Taken / Pixabay

Le célèbre magazine 60 Millions de consommateurs a fait analyser le thon en boite d’une quinzaine de marques différentes. Le constat est préoccupant puisque chacune des conserves testées renferme de l’arsenic et du mercure.

Au prix où s’achète le thon frais, la plupart des consommateurs se tournent vers le thon en boite, bien moins onéreux. Des millions de boites sont vendues chaque année dans les grandes surfaces, bien que des études ont déjà vu le jour par le passé quant à leur potentielle toxicité, telle que celle parue dans la revue Nature le 6 août 2014.

Le quotidien Les Échos a révélé ce 21 avril 2016 que le magazine français 60 Millions de consommateurs s’est employé à analyser une quinzaine de boites de thon de grandes marques telles que Petit Navire et Saupiquet, ainsi que de marques de distributeurs telles que Leader Price, Carrefour ou encore Auchan.

Ces analyses ont fait l’objet d’une véritable enquête baptisée « Tout n’est pas bon dans le poisson » qui sera entièrement révélée dans le prochain numéro du magazine de mai 2016. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’aucune marque ne commercialiserait de boites de thon saines, puisque « toutes les conserves testées contiennent du mercure, de l’arsenic et du cadmium », à des concentrations cependant variables selon la marque.

Selon le magazine, la boite de thon de chez Leader Price s’en sortirait le mieux. Il faut savoir que la réglementation de mercure et d’arsenic impose une valeur maximum de 1 mg/kg maximum. Les marques telles que Petit Navire et Odyssée dépassent à peine la moitié de la valeur réglementaire (0,535 mg/kg), mais il s’agit d’une valeur qui reste élevée. Quant à la part d’arsenic, elle atteint chez Capitaine Nat une valeur de 1,7 mg/kg.

Le mercure est considéré par l’OMS comme faisant partie des dix produits chimiques les plus préoccupants en matière de santé publique, pouvant causer des dommages aux systèmes nerveux, digestif et immunitaire. L’arsenic est quant à lui nocif à un moindre degré puisque dans les océans, ce dernier se trouve sous sa forme organique, moins toxique que l’arsenic inorganique que l’on retrouve dans les eaux souterraines contaminées ou encore dans le tabac.

60 Millions de consommateurs évoque également la présence d’arêtes en quantité variables dans les boites de thon de cinq marques, la marque Cora en serait la plus fournie. De plus, des morceaux et traces d’organes du thon (cœur et ovocytes) auraient été retrouvés dans les boites de trois marques (E.Leclerc, Casino et Saupiquet).

La seule bonne nouvelle dans cette enquête semble être l’absence totale de Bisphénol A dans les conserves. Plutôt rassurant, puisque cet important perturbateur endocrinien et source de cancers a été interdit le 1er janvier 2013.

Sources : Les ÉchosLa Dépêche