The Wave : un chef-d’œuvre géologique vieux de 190 millions d’années

The wave La Vague Arinoza
Crédits : Pung

The Wave (ou La Vague en Français) est une formation rocheuse retrouvée dans le parc national de Vermilion Cliffs, en Arizona, célèbre pour sa formation géologique unique vieille de plus de 190 millions d’années. Que sait-on de cette merveille naturelle ?

Très peu de caractéristiques rocheuses dans le monde peuvent être comparées à celle-ci. Avec ses couches tourbillonnantes et ses formes ondulantes, celle que l’on surnomme The Wave est une formation rocheuse naturelle retrouvée dans la formation de grès de Navajo, formée pendant l’ère du Jurassique. Elle se compose de grès et de schistes déposés par des rivières et des fleuves qui coulaient jadis à travers la région.

Au fil du temps, les forces géologiques ont provoqué le soulèvement de la région, exposant la formation de grès de Navajo à l’érosion. L’eau, le vent et les changements de température ont alors commencé à éroder les couches de grès à des rythmes différents (on parle alors d’érosion différentielle). Cela a laissé apparaître des structures uniques inclinées à un angle de 20 à 25 degrés, créant un motif en forme de vague, d’où le nom de la formation. Le processus s’est opéré sur des dizaines de milliers d’années, mais aujourd’hui encore, The Wave continue de se transformer sous l’effet de l’érosion.

The wave La Vague Arinoza
Crédits : Pung

De quoi cette formation se compose-t-elle ?

Comme dit plus haut, la formation est principalement composée de grès qui est une roche sédimentaire formée de sable, de boue et de minéraux.

En général, les minéraux les plus couramment présents sont le quartz, le feldspath, la calcite et le mica. Le quartz est notamment reconnaissable par sa couleur blanche ou son aspect transparent. Le feldspath, qui peut apparaître en blanc, en rouge ou en jaune, est un autre minéral commun dans le grès. La calcite, qui est un minéral cristallin de couleur blanche, est souvent trouvée dans les cavités et les fissures, tandis que le mica, qui peut être brun, rouge ou argenté, est souvent visible sous forme de plaques minces dans la roche.

Cependant, The Wave est surtout connue pour ses motifs et ses couleurs uniques plutôt que pour les minéraux individuels qui la composent. Ces couleurs vibrantes sont souvent le résultat de l’oxydation du fer dans le grès qui peut donner des teintes allant du rouge au jaune en passant par l’orange.

En raison de sa beauté naturelle et de sa rareté, le site attire évidemment de nombreux curieux. Cependant, les autorités limitent son accès pour protéger l’environnement fragile de la région. Seule une soixantaine de permis sont ainsi délivrés chaque jour par le Bureau of Land Management des États-Unis après tirage au sort.