in

Test réussi pour le « bouclier anti-requin blanc » en Afrique du Sud

Crédits : skeeze / Pixabay

Le nouveau dispositif permettant d’émettre un champ électrique autour de celui qui le porte afin de dissuader les requins blancs de s’approcher a été testé avec succès en Afrique du Sud. Bien que rares, les attaques de squales provoquent de sérieuses conséquences pour la victime, mais également au niveau médiatique.

Les attaques de requins blancs sont très rares à travers le monde, mais à chaque fois que cela se produit, la vie de la victime est sérieusement mise en danger, et les séismes médiatiques provoqués entraînent de vives réactions à l’encontre de cette espèce primordiale pour l’équilibre de l’écosystème marin. Alors pour trouver un juste équilibre entre défense des hommes et des requins, un nouveau dispositif vient d’être testé en Afrique du Sud, et le test s’est révélé concluant.

Baptisé « Shark Shield Freedom 7TM« , il s’agit du premier bouclier anti-requins blancs. Un dispositif qui équipe directement l’homme, et qui émet un champ électrique qui permet de dissuader les requins blancs en provoquant des spasmes musculaires désagréables. Dans leur étude publiée dans la revue PLOS One, Ryan Kempster et Shaun Collin, deux biologistes marins de l’université Western Australia expliquent : « Lors des premiers tests du dispositif, tous les grands blancs ont effectivement gardé leur distance et sont restés à 1,3 mètre en moyenne« .

freedom7-300x300
Crédits : sharkshield.com

Si certains squales se sont tout de même habitués à ces spasmes et ont tenté de progresser, ils ont bien été dissuadés d’attaquer. « Malgré cette plus grande tolérance aux spasmes chez certains spécimens, 89 % n’ont pas osé mordre ou même interagir avec l’appât-canette, placé à plus d’un mètre du dispositif émetteur » déclarent les deux biologistes.

Le test a été réalisé sur « 322 rencontres impliquant 41 requins blancs de deux à quatre mètres de long dans les eaux territoriales d’Afrique du Sud« , en utilisant une perche à laquelle étaient attachées deux caméras et le bouclier anti-requin blanc, activé puis désactivé pour analyser la réaction des squales.

freedom7-5
Crédits : sharkshield.com

« S’il est efficace sur les requins blancs, il est très probable que ses effets varient sur les autres races » expliquent les deux spécialistes, qui mettent tout de même en avant le fait que cette protection est efficace sur l’espèce de requin la plus impliquée dans des attaques mortelles sur des humains.

Source