in

La répétition générale de la SLS se heurte à un nouveau problème

Le Soleil se lève sur Cap Canavéral, illuminant la fusée SLS. Crédits : Nasa

La deuxième tentative de la NASA visant à alimenter sa fusée SLS en carburants dans le cadre de sa répétition générale humide a rencontré un autre problème ce lundi 4 avril. On ignore encore si les équipes reprendront ce test crucial avant le lancement de la très attendue mission Artemis 1.

Et de deux !

Une soupape de ventilation coincée en haut de la structure mobile du lanceur (qui soutient la fusée à la verticale sur la rampe de lancement) a forcé la NASA à avorter son test de répétition générale humide ce lundi après le début du ravitaillement en carburant. Les propulseurs de la fusée SLS, qui contenaient environ la moitié de l’hydrogène et de l’oxygène liquides, ont ensuite été vidés par les équipes au sol.

Le test de lundi visait initialement à simuler un compte à rebours de lancement. Cette étape, qui suit normalement la phase de remplissage des réservoirs, n’a donc pas eu lieu non plus.

La tentative de ravitaillement de ce lundi était la deuxième tentative visant à remplir l’étage central de la fusée de 98 mètres de haut avec plus de 2,6 millions de litres de carburants. Ce dimanche 3 avril, la NASA avait également tenté d’alimenter son lanceur, mais s’était arrêtée avant le début du chargement en raison d’un problème de pressurisation sur le lanceur mobile qui maintient les gaz dangereux hors des zones confinées où travaillent les techniciens.

fusée sls
Le lanceur SLS photographié sur son pad. Crédits : NASA

Un calendrier chamboulé

On ne sait pas si la NASA sera en mesure d’opérer pour une troisième tentative de ravitaillement ce mardi (5 avril) ou si elle devra se retirer pour reconstituer ses réserves de propulseur et laisser un temps de repos à ses équipages de pad et contrôleurs.

Pendant ce temps, une mission privée d’Axiom Space vers la Station Spatiale internationale (ISS), pilotée par SpaceX, attend son heure de vol en coulisses. Ce lancement doit se faire depuis le Pad 39A, situé près du Pad 39B de la fusée SLS.

SpaceX et Axiom Space avaient initialement prévu de lancer la mission le 3 avril, avant de la repousser au 6 avril pour laisser à la NASA le temps d’effectuer sa répétition générale d’Artemis 1. Après les retards de ravitaillement de dimanche, puis de lundi, SpaceX a de nouveau repoussé le lancement, cette fois au vendredi 8 avril.

Toujours côté trafic, SpaceX se prépare également à lancer quatre autres astronautes vers la station spatiale pour la NASA le 20 avril dans le cadre de sa mission Crew-4. Ce vol enverra trois astronautes de la NASA et un astronaute de l’Agence spatiale européenne vers le complexe orbital.