in

La NASA a besoin de votre aide pour découvrir de nouvelles planètes

Crédits : Goddard Space Flight Center

Deux nouveaux projets de science citoyenne proposés par la NASA vous invitent à dénicher de nouvelles planètes depuis votre canapé. Parmi ces données, compilées par le satellite TESS, figure peut-être une Terre 2.0.

En 2018, la NASA lançait TESS, un nouveau chasseur d’exoplanètes. Le satellite avait la lourde charge de succéder à l’emblématique télescope Kepler qui a permis à lui seul la découverte de plus de 4 000 nouveaux mondes potentiels.

Comme son prédécesseur, la mission de TESS est de découvrir de nouvelles planètes en surveillant les creux de lumière dans l’environnement de plus de 200 000 étoiles proches (méthode du transit). Au cours de sa mission initiale de deux ans, le satellite a réussi à imager la quasi-totalité du ciel nocturne et à faire près de cent nouvelles découvertes confirmées. Le télescope a également détecté des milliers de candidats potentiels, mais encore faut-il pouvoir les confirmer.

Pour ce faire, les astronomes font appel à des algorithmes, mais la méthode reste faillible, notamment avec les signaux les plus faibles. Ainsi, de nombreuses vérifications doivent être faites manuellement, car rien ne remplacera l’efficacité du cerveau humain. C’est ici que vous entrez en scène. En effet, les astronomes ne peuvent gérer seuls un travail aussi important. Les masses de données sont trop énormes.

Devenez chasseur d’exoplanètes

Se tourner vers des bénévoles de la science citoyenne n’est pas inhabituel en astronomie. En 2017, déjà, la NASA avait annoncé le lancement d’un site web dédié à la détection d’objets aux confins du Système solaire, dont l’hypothétique “planète 9”. Près de la moitié des comètes connues ont également été isolées grâce à des scientifiques citoyens.

Consciente de l’intérêt de cet appui, la NASA recrute donc à nouveau des volontaires pour aider les astronomes à découvrir des exoplanètes cachées dans les observations de TESS. Deux projets sont proposés : Planet Hunters TESS et Planet Patrol. Il vous est alors demandé de trier les images pour séparer les signaux potentiels des exoplanètes de ceux des imposteurs.

planète tess
Illustration d’une exoplanète à deux soleils découverte par TESS. Crédits : Goddard Space Flight Center de la NASA/Chris Smith

De futures cibles pour le JWT

À la fin de la mission de TESS, qui vient d’être prolongée de deux ans, la NASA s’attend à ce que le télescope ait découvert des milliers d’exoplanètes confirmées. À la différence de Kepler, capable de dénicher des mondes situés à des milliers d’années-lumière, celles découvertes par TESS pourraient être dans notre arrière-cour cosmique, à moins de cent années-lumière de la Terre. Et parmi elles, certaines pourraient être de la taille de la Terre ou légèrement plus grandes.

Ces planètes confirmées pourront ensuite être suivies par le James Webb Telescope, dont le lancement est toujours prévu pour octobre. Ce dernier sera en mesure d’examiner les empreintes chimiques de ces mondes, y compris leurs atmosphères, à la recherche de signes potentiels de vie.

Ainsi, si l’on se projette vers l’avenir, en aidant la NASA en premier lieu à dénicher des signaux prometteurs dans les données de TESS, vous pourriez alors potentiellement participer à la découverte d’un nouveau monde habité.