in

Tesla : un projet secret en gestation à la Gigafactory Nevada

Crédits : Tesla

Outre-Atlantique, Tesla mènerait un projet secret baptisé Palladium. Selon les sources, il s’agit de la création de nouvelles lignes de production. L’objectif ? Assembler des versions améliorées de Model S et Model X dans le cadre d’une nouvelle gamme afin d’obtenir des performances et une efficacité accrues à différents niveaux.

Projet secret, nouvelle gamme

Selon des articles publiés par Electrek et Interesting Engineering le 21 juillet 2020, Tesla poursuivrait un projet secret nommé Palladium. Celui-ci concernerait des évolutions majeures au niveau de ses deux plus grands modèles, les Model S et Model X qui ont vu le jour respectivement en 2009 et 2012. S’il est principalement question d’évolutions techniques, l’apparence extérieure et intérieure des véhicules pourrait également faire l’objet de modifications.

Le projet, qui a pris ses quartiers dans la Giga Nevada (Gigafactory 1), devrait être officialisé en septembre 2020 lors du prochain Battery Day de la firme. Il sera alors question d’une nouvelle gamme nommée Plaid. Mais les informations actuellement disponibles sont minces. En effet, Tesla garde le secret sur la plus grande partie des détails. Autrement dit, personne ne sait quelle sera l’ampleur de la mise à jour liée au projet Palladium.

tesla model S
Crédits : PxHere

Un nouveau groupe motopropulseur ?

Pour Electrek, l’innovation de la gamme Plaid concernant les Model S et Model X pourrait prendre la forme d’un groupe motopropulseur inédit. Il serait question d’une configuration à trois moteurs permise par de nouvelles batteries plus puissantes. Tesla plancherait aussi sur de nouveaux systèmes de conduite. Il se pourrait également que le projet Palladium soit en lien avec le projet Roadrunner, dont l’objectif est de mettre au point de nouvelles cellules de batteries. Or, celles-ci pourraient avoir une autonomie de plus de 1,5 million de kilomètres !

En ce qui concerne l’extérieur du véhicule, Tesla travaillerait sur une nouvelle carrosserie pour les deux véhicules. Toutefois, aucun détail supplémentaire n’a fuité. Même constat au niveau de l’intérieur des modèles.

Quant au nom du projet, celui-ci laisse songeur étant donné que, là encore, aucune explication du terme Palladium n’a été fournie. Pour rappel, le palladium est l’élément chimique de numéro atomique 46 (Pd). Faisant partie du groupe du platine, celui-ci est parfois considéré comme un métal noble pour les applications des métaux précieux. Toutefois, nous le retrouvons souvent dans les catalyseurs des pots d’échappement des automobiles. Or, ce métal est absent des véhicules Tesla puisque ces derniers sont électriques.