in

Tesla : un individu endormi flashé à plus de 140 km/h en mode Autopilot, il faisait la sieste !

Crédits : Ian Maddox / Wikipédia

L’Autopilot équipant les véhicules Tesla se trouve à nouveau au centre de la polémique. Au Canada, un conducteur a cette fois-ci profité du système pour faire une sieste. Or, le fait est que le véhicule roulait à 140 km/h sur l’autoroute !

Une sieste en mode Autopilot

Aujourd’hui, les affaires concernant l’Autopilot des véhicules Tesla se comptent par dizaines. Un des derniers accidents en date s’est produit à Taïwan : une Tesla Model 3 en mode Autopilot a percuté un camion couché sur l’autoroute. En effet, le système a maintenu une vitesse constante et semble ne pas avoir détecté l’obstacle. Il y a quelques mois, la National Transport Safety Board (NTSB) aux États-Unis a rendu son verdict après une enquête menée sur l’un des accidents les plus graves impliquant une Tesla en mode Autopilot. La société a été accusée de manquements en ce qui concerne la sécurité. Par ailleurs en Allemagne, Tesla n’a désormais plus le droit d’utiliser la mention Autopilot.

Comme l’explique The Driven dans un article du 17 septembre 2020, un nouvel accident a eu lieu. Dans la province de l’Alberta (Canada), les autorités ont stoppé un véhicule Tesla roulant à très vive allure sur l’autoroute. Or, le fait est que le conducteur n’était absolument pas visible dans l’automobile. Ce dernier a tout simplement incliné son siège au maximum pour faire une sieste alors que son véhicule était en mode Autopilot.

Convoqué au tribunal pour conduite dangereuse

En réalité, plusieurs autres usagés ont contacté les autorités afin de signaler l’impossibilité de voir le chauffeur. Rapidement, un véhicule d’intervention a rejoint la Tesla et a activé ses gyrophares. Cette dernière a ensuite accéléré de plus belle. Selon l’officier en charge de l’intervention, les relevés radar montrent que la voiture avait accéléré de façon automatique jusqu’à 150 km/h alors que les limitations indiquaient 110 km/h. L’officier en question a indiqué être dans la police depuis 23 ans et avoir l’expérience des infractions au Code de la route. Toutefois, il n’avait jamais vu une chose pareille durant toute sa carrière.

Les autres usagers de la route avaient été priés de quitter l’autoroute afin de faire place nette pour l’intervention de la police. Finalement, le jeune homme propriétaire de la Tesla a été interpellé et s’est vu infliger une amende pour excès de vitesse accompagné d’une suspension de permis de 24 heures pour conduite en état de fatigue. Après coup, les autorités ont tout de même décidé de convoquer le conducteur au tribunal pour conduite dangereuse.

Enfin, il est nécessaire de rappeler que le niveau d’autonomie de l’Autopilot oscille entre les niveaux 2 et 3. Comme le rappelait le constructeur nippon Toyota fin 2019, aucun constructeur sur le marché n’est prêt à lancer une automobile de niveau 5. Or, ce niveau pourrait assurer une autonomie totale, permettant aux passagers de se reposer pleinement sur le système. Aujourd’hui, des systèmes comme l’Autopilot nécessitent donc une attention totale de la part du conducteur.