in

Tesla : comment va fonctionner le toit solaire rétractable du Cybertruck ?

Il y a un an et demi, le pick-up de Tesla Cybertruck avait été présenté en grande pompe. Elon Musk affirmait que les futurs clients pourraient bénéficier d’une option intéressante : un toit solaire rétractable. Le brevet récemment publié de cette innovation aide à comprendre son fonctionnement.

Rouler à l’énergie solaire ? Pas facile !

Nous entrons petit à petit dans l’ère des véhicules électriques et le solaire pourrait peut-être avoir sa place parmi les sources d’énergie. En revanche, faire rouler des automobiles à l’énergie solaire est encore un peu difficile à réaliser. En effet, les voitures se garent souvent dans des endroits couverts et les panneaux solaires à eux seuls ne produisent pas suffisamment d’énergie pour faire rouler ces véhicules. Reste la solution d’implanter des panneaux sur la carrosserie, mais il s’agit d’une opération souvent trop onéreuse et complexe par rapport aux bénéfices espérés.

Or, fin 2019, Elon Musk présentait le très attendu pick-up de Tesla : le Cybertruck. Outre des courbes futuristes étonnantes, le véhicule promettait une autonomie de 800 kilomètres pour une seule charge. Surtout, le pick-up a été fabriqué dans un alliage en acier inoxydable ultrarésistant, le même que celui de la fusée Starship de SpaceX. Parmi les options disponibles aux futurs clients, nous retrouvons un toit solaire rétractable.

Tesla Cybertruck toit solaire retractable
Crédits : Patentscope / OMPI
Tesla Cybertruck toit solaire retractable
Crédits : Patentscope / OMPI

Comment ça marche ?

Depuis le 27 mai 2021, le brevet de ce toit solaire est disponible sur la plateforme Patentscope de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI). Ce toit prend la forme de plusieurs portions amovibles recouvertes de cellules photovoltaïques. Or, ces portions seraient liées par des connexions flexibles permettant un enroulage lors de l’ouverture et la fermeture. Par ailleurs, cette fonction devrait s’activer depuis l’intérieur, mais aussi l’extérieur du véhicule pour plus de liberté à l’usage.

Le toit solaire en question, que l’on pourrait considérer comme un genre de “bâche high-tech”, protégerait la benne de toute intrusion extérieure, notamment la pluie. Elle pourrait également se révéler être une protection contre les voleurs sans impacter la capacité de contenance du véhicule. Le brevet de Tesla n’indique pas la quantité d’énergie que produirait ce toit solaire. Toutefois, Elon Musk avait affirmé en 2019 que celui-ci pourrait conférer 25 km d’autonomie supplémentaire au Cybertruck.

Enfin, rappelons que Toyota avait présenté une voiture équipée d’un toit solaire nouvelle génération. Celui-ci permet de recharger le véhicule à l’arrêt, mais également lorsque ce dernier est en déplacement. De plus, un dispositif gère cette énergie selon les besoins, dont le GPS, la radio, etc. Selon le constructeur, ce toit comportant 5 m² de cellules photovoltaïques donne la possibilité de récupérer pas moins de 12 km d’autonomie à l’heure et jusqu’à 45 km par jour.