in

Extraterrestres : la Terre pourrait être visible depuis des exoplanètes proches

Crédits : L. Calçada / ESO

Certaines exoplanètes (des planètes situées au-delà de notre Système solaire) auraient une ligne de visée directe pour observer notre planète, selon une équipe d’astronomes.

Plusieurs missions – comme Kepler ou TESS pour ne citer qu’elles – ont permis la découverte de milliers d’exoplanètes. Le James Webb Telescope et le télescope Roman de la NASA auront également bientôt l’occasion d’en trouver d’autres. Naturellement, les astronomes et autres curieux se posent la question suivante : certaines pourraient-elles abriter la vie ? Aussi, de nombreuses recherches ont été entreprises au cours de ces dernières années pour tenter d’y répondre. Une équipe de chercheurs s’est posé une tout autre question : pourrions-nous être visibles depuis l’extérieur ?

Détecter le transit de la Terre devant le Soleil

Pour dénicher une exoplanète, les télescopes s’appuient sur plusieurs méthodes. L’une d’elles et celle dite du “transit”. Concrètement, l’idée consiste à mesurer la courbe de lumière émise par les étoiles. Des plongements périodiques de luminosité, parfois observés depuis la Terre, peuvent alors témoigner du passage d’une ou plusieurs planètes devant lesdites étoiles.

Dans cette étude, les astronomes Lisa Kaltenegger, de l’Institut Carl Sagan de Cornell, et Joshua Pepper, de l’Université de Lehigh, ont donc cherché à savoir si le transit de la Terre devant le Soleil pouvait être visible depuis d’autres planètes. Autrement dit, si d’autres mondes pouvaient correctement s’aligner avec l’écliptique terrestre, le plan géométrique contenant l’orbite de la Terre autour du Soleil.

Dans le cadre de ces travaux, les astronomes ont sélectionné plus d’un millier d’étoiles qui pourraient en théorie abriter des planètes semblables à la Terre dans leur zone habitable. Toutes les planètes se positionnent à environ 100 parsecs (326 années-lumière) du Système solaire.

Pourquoi ont-ils choisi des mondes aussi “proches” ? Parce que la Terre est un petit monde par rapport au Soleil. Pour donner un exemple simple, vue d’une étoile lointaine, Jupiter, qui est la plus grande planète de notre Système, ne bloquerait qu’environ 1% de la lumière solaire lors de son transit. Notre pauvre petite Terre en bloquerait quant à elle cent fois moins.

Ainsi, à notre niveau de technologie, seules des civilisations relativement proches pourraient être capables de constater la présence de notre planète.

transit exoplanètes
Comparaison des transits de Jupiter et de la Terre. Crédits : Kepler Mission

Du monde au balcon !

Les chercheurs ont alors découvert qu’un grand nombre de ces exoplanètes bénéficie d’une ligne de visée directe vers la Terre. Ils ajoutent également que, si ces mondes abritent effectivement des civilisations extraterrestres suffisamment avancées, celles-ci pourraient théoriquement être en mesure de détecter des signes de biosphère dans l’atmosphère terrestre depuis leur point de vue.

Notez que la plupart des étoiles sélectionnées ici sont des naines rouges (29 sont des étoiles de type G comme le Soleil), et que nous n’avons encore découvert aucune exoplanète en orbite autour. Néanmoins, il est amusant d’imaginer qu’une civilisation extraterrestre pourrait en théorie être capable de nous trouver avant qu’on ne la trouve.

Les détails de ces travaux sont publiés dans les Avis mensuels de la Royal Astronomical Society.