in

La Terre établit le record du jour le plus court

Crédits : NASA/Reid Wiseman

Les scientifiques ont enregistré le jour le plus court de la Terre depuis que sa période de rotation a commencé à être mesurée avec des horloges atomiques très précises. Le 29 juin 2022, la rotation de la Terre s’est ainsi achevée en 1,59 milliseconde en moins de 24 heures.

Une journée terrestre dure environ vingt-quatre heures, car notre planète effectue une rotation complète sur son axe toutes les 8 640 000 millisecondes environ. Cependant, nous savons que cette vitesse peut fluctuer de quelques fractions d’un jour à l’autre. La durée d’une journée peut donc varier, même si cela nous est imperceptible (mais pas pour les horloges atomiques).

À plus long terme, notre planète connaît également des « tendances ». Auparavant, les chercheurs avaient observé que la Terre tournait plus lentement sur elle-même, ce qui rallonger régulièrement la durée d’une journée. Lorsque l’heure astronomique, définie par le temps qu’il faut à la Terre pour effectuer une rotation complète, s’écarte de l’UTC de plus de 0,4 seconde, les chercheurs opéraient alors un ajustement.

Jusqu’à présent, ces ajustements consistaient à ajouter une « seconde intercalaire » à la fin du mois de juin ou de décembre, de manière à réaligner le temps astronomique et le temps atomique. Cependant, il semblerait que cette tendance au ralentissement se soit inversée au cours de ces dernières années. La Terre tourne un peu plus vite, ce qui signifie que les jours raccourcissent.

Record battu en juin 2022

L’année 2020 s’est clairement démarquée. Il y a deux ans, nous rapportions en effet que les vingt-huit jours les plus rapides jamais enregistrés depuis le début des mesures atomiques dans les années 1960 s’étaient tous déroulés cette année-là. Le 5 juillet, le jour le plus court de 2020, la Terre avait effectué une rotation sur elle-même 1,0516 milliseconde plus rapidement que les 86 400 secondes prévues normalement.

Ce record a depuis été battu plusieurs fois. Le dernier record en date remonterait au 29 juin 2022. Ce jour-là, la Terre aurait en effet complété une rotation sur elle-même 1,59 milliseconde plus rapidement qu’auparavant.

Les scientifiques ont plusieurs idées sur ce qui pourrait amener la Terre à accélérer soudainement sa rotation. Les variations de la pression atmosphérique, les vents, les courants océaniques ou encore les mouvements du noyau terrestre peuvent jouer un rôle. Le raccourcissement des jours pourrait également être lié à un petit mouvement irrégulier des pôles géographiques de la Terre et de son axe de rotation qui les déplace d’une infime quantité sur sa surface, appelé « oscillation de Chandler ». « L’amplitude normale de l’oscillation de Chandler est d’environ trois à quatre mètres à la surface de la Terre, mais de 2017 à 2020, elle a disparu« , précise en effet Leonid Zotov, de l’Université HSE, à Space.com.

Si la diminution de la durée du jour se poursuit, alors nous pourrions à l’avenir devoir intégrer une seconde intercalaire non plus positive, mais négative pour maintenir le « temps civil » mesuré par des horloges atomiques en synchronisation avec le temps astronomique.