in

En fait, la température du corps humain serait de 50°C au cœur des cellules !

Crédits : iStock

Une équipe de chercheurs français a fait une importante découverte : la température physiologique du corps humain serait en réalité de 50 °C au cœur des cellules. Cela pourrait ouvrir de nouvelles portes dans le domaine de la médecine. 

Dans la revue bioRxiv, une équipe de chercheurs français publie les résultats de ses recherches portant sur la régulation de chaleur du corps humain. Ainsi, alors que l’on estimait que la température physiologique du corps humain était de 37 °C, celle-ci serait de 50 °C au cœur des cellules.

Plus précisément, les trois chercheurs, Dominique Chrétien, Paule Bénit et Pierre Rustins, ont réalisé cette découverte sur les mitochondries, de minuscules éléments d’un micromètre de longueur que l’on décrit généralement comme les « centrales énergétiques » de nos cellules. « Sans elles, un muscle ne pourrait pas se contracter, une information n’arriverait pas à transiter vers le cerveau », explique Guy Lenaers, directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), au Parisien.

Pour réussir à maintenir la température du corps humain à 37 °C, les mitochondries doivent en réalité être à une température plus élevée. « Si vous voulez qu’une pièce soit à 20 °C, le radiateur doit chauffer plus fort », explique le directeur de recherche pour illustrer ce propos. Pour démontrer cela, les chercheurs ont introduit dans les cellules un produit fluorescent, dont l’intensité augmente selon la chaleur. Ils ont ainsi pu en conclure que les mitochondries sont plus chaudes de 10 °C.

Cette découverte pourrait offrir de toutes nouvelles pistes pour le traitement de pathologies en lien avec le dérèglement de température comme la fièvre, les bouffées de chaleur ou les inflammations musculaires.

Une fois examinés par un comité d’experts, ces travaux devraient être publiés dans la revue américaine Science.