in

De nouvelles images saisissantes de la galaxie SDP.81 ou l’anneau d’Einstein

Crédits : ESO/NRAO/Nasa/STSCI

Le télescope Alma a apporté de nouvelles images d’une immense galaxie, située à 11,5 milliards d’années-lumière. Des images précises et fascinantes, qui ont fait l’objet d’une étude publiée sur Publications of the Astronomical Society of Japan.

SDP.81 est une galaxie, située à 11,5 milliards d’années-lumière, qui avait déjà été repérée en 2010 grâce au télescope spatial infrarouge européen Herschel. Le grand radiotélescope Alma (Atacama Large Millimeter Array), situé dans le désert chilien de l’Atacama, a obtenu des images bien plus précises de SDP.81. Selon les astronomes, leur résolution serait de 0,023 seconde d’arc, soit deux fois mieux que pour le télescope Hubble.

Ces images révèlent que la galaxie SDP.81 prend la forme d’un anneau d’Einstein, c’est-à-dire un anneau lumineux qui résulte de l’effet de « lentille gravitationnelle ». Si deux galaxies sont alignées, celle qui se situe entre notre planète et la plus lointaine déforme cette dernière. En effet, la masse de la galaxie « intermédiaire » courbe l’espace autour d’elle et de ce fait modifie les rayons lumineux de la seconde galaxie, à la manière d’une lentille de verre imparfaite. Celle qui s’est interposée entre SDP.81 et le télescope Alma se trouve à 4 milliards d’années-lumière de notre planète.

SDP 81
Crédits : ESO/NRAO/Nasa/STSCI

Les chercheurs ont eu recours au réseau interférométrique SMA (Submillimeter Array), à Hawaï, pour observer ce mirage. Ses 8 antennes ont démontré que « l’image de la galaxie était en réalité multiple, comme dessinée par de petits arcs flous, chaque arc étant une image déformée de la galaxie », selon Science et Vie.

Ces nouvelles images de SDP.81 ont révélé aux chercheurs de nouvelles informations : il s’agit d’une galaxie gigantesque, qui produit beaucoup plus d’étoiles que la Voie Lactée. En effet, elle donne naissance à de nouvelles étoiles à une vitesse qui est d’une centaine de milliers de fois plus élevée que celle de notre galaxie. Mais les recherches ne s’arrêteront pas là : les astronomes vont tenter de reconstituer la véritable image de la galaxie, sans déformation, et étudier sa lumière pour en apprendre plus.

Sources : Journal de la Science, Science et Vie.

– Illustration principale : ESO/NRAO/Nasa/STSCI