in

Cette nouvelle technologie NFC s’intègre aux vêtements existants

Crédits : Université de Californie à Irvine

La technologie NFC est aujourd’hui présente dans certains smartphones et dans nos cartes de crédit. Aux États-Unis, des chercheurs décrivent une évolution de cette technologie capable d’équiper les vêtements.

Une portée considérablement augmentée

À ne pas confondre avec la technologie RFID, le NFC (Near Field Communication) est une technologie permettant d’échanger des données entre un lecteur et n’importe quel terminal mobile compatible ou entre les terminaux eux-mêmes. En somme, il s’agit de la technologie qu’utilisent certains smartphones et les cartes de crédit pour le paiement sans contact ou encore certaines cartes de transport, véhicules (verrouillage) et autres systèmes de domotique.

Néanmoins, le NFC implique une condition importante. En effet, les deux supports ne doivent être trop éloignés l’un de l’autre, à savoir au maximum une dizaine de centimètres. Toutefois, des chercheurs de l’Université de Californie à Irvine (États-Unis) ont récemment dévoilé une nouvelle technologie NFC s’intégrant aux vêtements et dont la portée est bien plus importante, à savoir 120 centimètres.

NFC vetement 2
Crédits : Université de Californie à Irvine

De nombreuses possibilités

« Si vous avez placé votre smartphone ou votre carte de paiement à proximité d’un lecteur pour payer un achat, vous avez profité des technologies de signalisation en champ proche. Nos tissus fonctionnent sur le même principe, mais nous avons considérablement élargi la gamme […] Cela signifie que vous pouvez potentiellement garder votre téléphone dans votre poche et qu’en frottant simplement votre corps contre d’autres textiles (ou lecteurs), l’énergie et les informations peuvent être transférées vers et depuis votre appareil […] Vous n’auriez plus besoin de déverrouiller manuellement votre voiture avec une clé ou un appareil sans fil séparé, et votre corps deviendrait le badge pour ouvrir les portes des installations », indiquent les scientifiques dans un communiqué du 16 novembre 2021.

Dans leur publication dans la revue Nature Electronics, les porteurs du projet indiquent que la transmission des informations serait automatique. Ce serait par exemple le cas du déverrouillage d’une voiture et de l’ouverture d’un portail. L’objet, qui prend la forme d’une petite antenne, pourra aussi alimenter de petits appareils. Les chercheurs indiquent qu’il sera possible de créer une chemise d’hôpital comportant plusieurs capteurs sans fil afin de surveiller la santé des patients.

Enfin, profiter de cette innovation n’impliquera pas d’acheter des vêtements connectés. En effet, l’antenne en question peut tout à fait s’ajouter aux vêtements déjà existants. Par ailleurs, les scientifiques désirent eux-mêmes créer des designs textiles intégrant la technologie. Selon eux, la fabrication des métamatériaux est peu coûteuse et ils peuvent s’adapter pleinement en termes de taille et de  forme.