in

Tchernobyl : HBO va diffuser des images inédites de la catastrophe de 1986

Crédits : capture YouTube / HBO

Dans quelques jours, la chaîne HBO diffusera un documentaire sur la catastrophe de Tchernobyl en Ukraine. Cette production rassemblera des images d’archive et des témoignages inédits des habitants contraints d’évacuer la zone dans les jours suivant l’explosion du réacteur n°4.

Après une série sur Tchernobyl, un documentaire

En 2019, la chaîne HBO avait programmé une série baptisée Chernobyl retraçant les prémices de ce qui reste encore aujourd’hui la plus grande catastrophe nucléaire de l’Histoire. Particulièrement réaliste, cette série anxiogène a connu un véritable succès au point de stimuler grandement l’industrie touristique de ‘la Zone », incluant notamment la ville fantôme de Prypiat. Le 22 juin 2022, HBO va récidiver non pas avec une série, mais avec un documentaire : Chernobyl : The Lost Tapes. Selon la chaîne, le documentaire en question intègre des témoignages d’habitants ainsi que des images d’archive filmées durant les jours suivant l’explosion du réacteur n°4.

Dans l’actuel contexte de la guerre entre l’Ukraine et la Russie, le souvenir de la catastrophe de Tchernobyl a été ravivé. Il faut dire que durant un mois, l’armée russe a envahi la zone de la centrale et empêché le personnel sur place d’effectuer ses rotations, retenant ces personnes dans des conditions peu acceptables.

tchernobyl documentaire
HBO va diffuser son nouveau documentaire le 22 juin 2022, intitulé Chernobyl : The Lost tapes.
Crédits : capture YouTube / HBO

La promesse d’une documentation complète

Le 26 avril 1986, le réacteur n°4 de la centrale de Tchernobyl explosait et contraignait à l’exil pas moins de 50 000 personnes vivant à Prypiat. Des dizaines de milliers d’autres personnes vivant aux alentours suivirent ensuite le pas. Or, malgré l’urgence de la situation, les évacuations n’avaient débuté qu’une trentaine d’heures après l’explosion. En effet, les autorités soviétiques avaient dans un premier temps tenté de masquer l’incident et ainsi de ne rien changer au quotidien des locaux.

Malheureusement, la radioactivité était là depuis les premières minutes et même lorsque les évacuations commencèrent, les autorités continuaient de minimiser l’incident et surtout, le danger que représentaient les radiations. Pour preuve, les habitants ayant quitté la zone n’emportaient alors que le strict minimum, pensant pouvoir revenir chez eux quelques jours plus tard.

Chernobyl : The Lost Tapes promet une documentation complète. Le trailer (voir ci-après) est d’ailleurs très explicite, indiquant que jusqu’à aujourd’hui, les enregistrements étaient cachés et les voix des habitants réduites au silence. Entre autres, le documentaire revient sur un moment particulièrement sinistre, à savoir l’arrivée des civils et militaires juste après l’incident. Les fameux « liquidateurs » étaient dépourvus ou presque d’équipements de protection.