in

Nous sommes plus proches du trou noir supermassif de notre Galaxie que prévu

Crédits : Pixabay

Une nouvelle carte de la Voie lactée proposée par la Société astronomique du Japon suggère que le système solaire est en réalité plus proche du centre galactique – et du trou supermassif qui s’y trouve – que ce nous pensions. Il évolue également autour à un rythme plus rapide que prévu.

Dans notre Galaxie comme dans le reste de l’Univers, tout est en mouvement. S’il reste relativement facile de cartographier les coordonnées bidimensionnelles des objets présents à l’intérieur de la Voie lactée, définir les distances entre chaque objet (astrométrie) est en revanche beaucoup plus difficile dans la mesure où nous évoluons à l’intérieur même de cette galaxie. Calculer ces distances est pourtant très important si nous voulons appréhender la nature de différents objets qui s’y trouvent.

Bételgeuse en est le parfait exemple. Une étude récente nous a en effet confirmé que cette étoile est en réalité plus proche que les mesures précédentes ne l’avaient suggéré. Cela signifie qu’elle n’est ni aussi grande ni aussi brillante que nous le pensions.

L’expérience VERA

Ceci dit, l’enquête japonaise VERA (pour VLBI – Very Long Baseline Interferometry- Exploration of Radio Astrometry) vise à affiner toutes ces mesures. Elle est en cours depuis le début des années 2000. Dans cet esprit, les chercheurs s’appuient sur un certain nombre de radiotélescopes disséminés à travers l’archipel japonais. Ils combinent ensuite leurs données de manière à produire la même résolution qu’un télescope de 2300 kilomètres de diamètre.

Vous l’aurez compris, c’est le même principe que le programme Event Horizon Telescope, le réseau de radiotélescopes terrestres qui permit l’année dernière de photographier l’horizon d’un trou noir pour la première fois.

L’expérience VERA est conçue de manière à calculer les distances de différentes sources radio stellaires en calculant leur parallaxe. Concrètement, ce radiotélescope géant observe certaines étoiles pendant plus d’un an et détermine leurs changements de position par rapport à des étoiles beaucoup plus éloignées. Ces changements peuvent ensuite être utilisés pour calculer la distance entre ces étoiles et la Terre.

lune voie lactée
Le centre de la Voie lactée en infrarouge avec, niché à l’intérieur, son trou noir supermassif. Crédits : NASA / SOFIA / JPL-Caltech / ESA / Herschel

Plus proche du “centre” que prévu

Dans le cadre de récents travaux, des astronomes japonais se sont donc appuyés sur cette approche pour affiner la position de notre système solaire dans la Voie lactée. Ils ont alors déterminé que notre étoile évolue à seulement 25 800 années-lumière du centre galactique. À titre d’information, en 1985, l’Union astronomique internationale avait défini la distance du centre galactique à 27 700 années-lumière de la Terre. L’année dernière, la collaboration GRAVITY l’avait rapprochée à seulement 26 673 années-lumière.

Enfin, ces nouvelles mesures ont également permis aux astronomes d’estimer la vitesse orbitale du système solaire à 227 kilomètres par seconde. Là encore, c’est plus rapide que prévu. Auparavant, nous pensions que notre étoile évoluait à environ 220 kilomètres par seconde autour du centre galactique.