in

Ce système anti-inondation complètement autonome fonctionne sans électricité

inondation dispositif
Crédits : Hyflo / SCFB

Aux Pays-Bas, une société a mis au point un système de barrière permettant de contenir les niveaux d’eau pouvant causer des inondations. Il s’agit ici d’une solution passive qui fonctionne sans électricité, mais également de manière totalement autonome. Cette barrière peut être installée à différents endroits afin d’éviter ou au moins retarder la pénétration de l’eau lorsque l’inondation se produit.

Un système anti-inondation totalement automatisé

Les inondations représentent un sujet important qui revient assez souvent dans les médias. Il y a peu, nous évoquions par exemple les systèmes de digues qui confèrent souvent à tort un sentiment de sécurité à la population. Citons également une infographie qui listait récemment les pays les plus exposés à ce risque, qui plus est exacerbé par le réchauffement climatique.

Face aux inondations, certaines innovations voient le jour, comme celle de la société néerlandaise Hyflo. Cette dernière a mis au point un système baptisé Self Closing Flood Barrier (SCFB) qui se déclenche automatiquement lors d’inondations (voir vidéo en fin d’article). Son fonctionnement se base sur la poussée d’Archimède et n’a donc aucunement besoin d’intervention humaine ni d’électricité.

Selon son fabricant, le système SCFB peut être installé dans différents endroits : immeubles résidentiels, locaux professionnels, parkings souterrains, propriétés privées et stations de métro entre autres. La barrière pourrait également représenter une solution de soutien en cas d’inondations se produisant à la suite de fortes précipitations, du débordement d’une rivière, de la fonte de neige, etc.

inondation dispositif 2
Crédits : Hyflo / SCFB

Un fonctionnement assez simple

L’installation du SCFB implique au préalable la construction et la mise en place d’un bassin ou d’une fosse pouvant être en acier ou en béton. La longueur du bassin doit alors pouvoir s’adapter aux mouvements de la barrière. Par ailleurs, le tuyau de remplissage est équipé d’un clapet de non-retour. Lorsque le niveau de l’eau se trouve au-dessus du tuyau de remplissage, le bassin principal se remplit, ce qui a pour effet de monter la barrière et refermer la protection, le tout de façon automatique. À partir du moment où les eaux se retirent grâce au clapet anti-retour, la barrière redescend.

Soulignons le fait que cette barrière automatique peut remplacer les dispositifs habituels de portes d’inondation (ou de vannes) à commande manuelle. Il faut dire que ces systèmes peuvent mettre en danger les personnes dont la mission est de les déployer en cas de besoin. De plus, leur installation prend beaucoup plus de temps.

Selon une publication de l’Office International de l’eau (OiEau), les inondations ont menacé pas moins de 1,8 milliard de personnes dans le monde en 2023. Chaque année, des milliers de personnes perdent la vie dans ces catastrophes. Ainsi, toute innovation pour prévenir ou atténuer ce type de risque est bienvenue.

Voici la vidéo de présentation du système SCFB :