in

Pour survivre aux tremblements de terre, un inventeur veut créer le lit anti-séisme !

Crédits : Pixabay

Ce retraité chinois de 66 ans fait actuellement beaucoup parler de lui dans le pays le plus exposé aux tremblements de terre. Et pour cause, il a imaginé le concept d’un lit anti-secousses sismiques.

Le Japon a toujours été exposé aux tremblements de terre. Mais depuis le célèbre séisme meurtrier de Kobé en 1995 (6434 morts, 40.000 blessés), le Japon est devenu expert en constructions anti-sismiques et intègre ce type de catastrophe dans les plans d’aménagement et d’urbanisme à des fins de résilience. La population est désormais ultra formée aux premiers gestes et au comportement à adopter en cas de désastre et ce dans la peur d’un « Big One », un séisme de magnitude 9 dont l’épicentre se trouverait sous la capitale Tokyo (ou d’autres villes), alors que l’on a évalué à 70 % la probabilité qu’il se produise dans les 30 prochaines années, ce qui a conduit à diverses mesures début 2015.

Alors qu’il y a très régulièrement des secousses au Japon, comme en cette fin d’année — en septembre à Tokyo (magnitude 5,4 — 15 blessés) ou en novembre au large de la côte sud-ouest du Japon (magnitude 7 — aucun mort ou blessé) — une nouvelle est récemment arrivée de Chine et fait beaucoup de bruit.

Wang Wenxi, un inventeur retraité chinois de 66 ans, a fabriqué un lit anti-séisme. Il s’est posé la question de l’heure à laquelle un séisme pourrait intervenir. En effet, il est possible d’imaginer qu’un important tremblement de terre se produisant à 3 h du matin puisse avoir des effets différents qu’à 14 h, par exemple. Selon l’inventeur, se faire réveiller violemment par des secousses sismiques ne permet pas de réagir de la meilleure des façons.

Le lit imaginé par Wang Wenxi se met en action lorsqu’un séisme est détecté : il plonge l’occupant dans un genre de sarcophage en métal. Une fois en sécurité, la personne aura accès à un petit compartiment où il trouvera vivres, eau et matériel de premiers secours qu’elle aura elle-même placés au préalable.

Seul bémol : peu de précisions techniques au sujet de ce lit anti-séisme. Ainsi, l’on ne sait absolument pas quel est le degré de résistance du lit, ou encore s’il resterait intact en cas d’effondrement de l’immeuble où il se trouve, par exemple.

Voici une vidéo de présentation du lit anti secousses sismiques :

https://www.youtube.com/watch?v=RI3pz5p6l24

Sources : DozoDomoFredZoneOuest FranceLe ParisienHuffingtonPost