Survivalisme : à quoi ressemblent les forteresses pour ultrariches ?

bunker
Crédits : fotocruz / iStock

Afin de survivre à une éventuelle apocalypse et un possible effondrement de l’humanité, certaines personnes très riches ne lésinent pas sur les moyens pour acquérir de véritables forteresses qui n’ont plus grand rapport avec de simples bunkers. Certaines sociétés se sont d’ailleurs infiltrées dans ce marché de niche pour satisfaire une clientèle très exigeante.

Un fort intérêt des grands de ce monde

Le survivalisme est un terme qui désigne les activités de personnes désirant se prémunir face à différents types de catastrophes, par exemple une crise sanitaire, une crise économique ou encore une catastrophe naturelle. Certains individus se protègent même en cas de guerre nucléaire, d’effondrement écologique, d’invasion extraterrestre  ou encore de dérive massive en lien avec les IA. Le survivalisme passe notamment par l’acquisition de compétences utiles (chasse, notions médicales, etc.), l’accumulation de stocks de nourriture et évidemment l’aménagement d’un bunker.

Et si les bunkers datant de la guerre froide intéressent certains amateurs, les plus riches veulent quant à eux acquérir des abris bien plus imposants, comme l’explique The Hollywood Reporter dans un article publié le 12 février 2024. Le quotidien américain a notamment rappelé le projet de Mark Zuckerberg qui consiste à bâtir un gigantesque bunker sous sa propriété à Hawaï. Il mentionne également d’autres milliardaires américains intéressés par ce type de projet, notamment Bill Gates (Microsoft) ou encore Peter Thiel (PayPal).

bunker
Crédits : meteo160 / iStock

Des forteresses de luxe avec des murs de feu et des canons à eau anti-hélicoptères

Dans le domaine des bunkers pour ultrariches, une société fait abondamment parler d’elle : Strategically Armored & Fortified Environments (SAFE). Or, l’un de ses projets compte parmi les plus ambitieux du genre : une forteresse imprenable sur une île aux États-Unis. Selon les responsables du projet, cette propriété serait capable de résister à une frappe nucléaire. Elle est également entourée par un fossé rempli d’un liquide inflammable qu’il est possible de transformer en « mur de feu » afin de repousser d’éventuels envahisseurs. Citons aussi la présence de canons à eau qui permettent notamment d’abattre des hélicoptères.

Ces bunkers haut de gamme affichent une large fourchette de prix, à savoir entre 500 000 et 10 millions de dollars. Ce prix dépend de plusieurs paramètres, tels que le lieu de construction, les matériaux utilisés et les nombreuses options disponibles. Ces options incluent par exemple des tunnels d’évacuation, des navires, des chambres médicales avec table d’opération et des sas de décontamination.

D’une manière générale, l’intérêt pour les bunkers connaît également un regain en France, notamment avec l’invasion de l’Ukraine par la Russie en début d’année 2022 et la prise de la plus grande centrale nucléaire d’Europe (Zaporijjia). Rappelons tout de même que notre pays compte seulement un millier de bunkers (400 privés et 600 militaires) et, paradoxalement, le plus grand nombre de réacteurs nucléaires au monde derrière les États-Unis. Pourtant, la France est l’un des pays d’Europe qui se prépare le moins à un incident majeur.