in ,

Des super-volcans responsables de la toute première extinction de masse

Crédits : Flickr

Une étude suggère que les volcans ont entraîné la crise biologique majeure de l’ordovicien, il y a près d’un demi-milliard d’années. Les scientifiques indiquent que les super-volcans sont impliqués dans chacune des cinq grandes extinctions de masse connues.

Il y a 446 millions d’années durant l’Ordovicien, second des six systèmes géologiques constituant le Paléozoïque, la vie a quasiment disparu de la Terre (85 % des espèces vivantes décimées) après l’explosion d’un super-volcan du même acabit que ceux qui « détruisent les montagnes et menacent d’extinction des espèces entières en provoquant des changements climatiques à l’échelle planétaire », selon l’US Geological Survey qui indique que son indice d’explosivité était le plus important sur une échelle de 0 à 8.

Une équipe de l’Amherst College (États-Unis) est à l’origine d’une étude parue dans la revue Geology le 1er mai 2017. Les chercheurs ont détecté du mercure dans des roches anciennes de -446 millions d’années en provenance d’Amérique et de Chine. Selon David Jones qui a dirigé l’étude, il s’agit ici de signatures chimiques montrant que « de monstrueuses éruptions ont déclenché l’extinction massive de l’ordovicien-silurien, c’est-à-dire la première des cinq grandes crises biologiques qu’a connu la Terre ».

Cette découverte fut une surprise pour les chercheurs qui avaient pourtant prévu d’écarter cette hypothèse. Depuis 2009, la théorie en vigueur concernant cette extinction impliquait l’intervention d’un sursaut gamma dans un rayon de 6500 années-lumière autour de la Terre. Cet événement cosmique aurait alors pu être à l’origine de la destruction de la couche d’ozone, de pluies acides ainsi que d’un important refroidissement du climat général de notre planète selon des simulations informatiques (PDF en anglais/24 pages) effectuées par des astrophysiciens de l’état du Kansas.

Désormais, la thèse du super-volcan est privilégiée et les chercheurs indiquent que ceux-ci semblent bel et bien impliqués dans les cinq grandes extinctions de masse connues, y compris celle ayant causé la disparition des dinosaures il y a 65 millions d’années.

Actuellement, un super-volcan préoccupe les scientifiques et la population, il s’agit de Yellowstone, situé dans l’état du Wyoming. Son activité sismique laisse penser qu’une éruption massive pourrait avoir lieu et la NASA étudie un moyen de l’atténuer au cas où celle-ci se produirait. Les scientifiques estiment que ce super-volcan pourrait représenter une menace plus sérieuse qu’un astéroïde !

Sources : Sciences et AvenirEpoch Times