in

Suivez la traque d’une planète de type terrestre autour de Proxima du Centaure

Proxima B centauri
Crédits : ESO/M. Kornmesser

Ce vendredi 15 janvier 2016 a débuté la campagne « Pale Red Dot », soit la recherche d’une exoplanète de taille terrestre autour de l’étoile la plus proche du Soleil, Proxima du Centaure. Le grand public peut suivre cette recherche via un blog et un compte Twitter dédié.

Située à seulement 4,24 années-lumière du Soleil, l’étoile naine rouge Proxima du Centaure, qui appartient au système de trois étoiles appelé Alpha du Centaure, est la plus proche du Soleil. Les astronomes cherchent à savoir si une planète orbite autour de Proxima du Centaure, et si tel est le cas, elle pourrait apparaître en rougeâtre, d’où le nom de cette campagne de détection : « Pale Red Dot » (point rouge pâle).

Pour parvenir à mener à bien cette campagne, qui s’achèvera au mois d’avril, mais qui donnera ses conclusions et sa réponse à la fin de cette année 2016, trois moyens d’observation sont mobilisés. Le spectrographe HARPS installé sur le télescope de 3,6 mètres de l’Observatoire de La Silla, le réseau de télescopes BOOTES et les 18 télescopes du réseau de Las Cumbres répartis tout autour du monde. Ensemble, ils vont pouvoir mesurer la luminosité de Proxima du Centaure et en détecter de potentielles variations, ce qui pourrait révéler le passage d’une planète devant l’étoile.

© Eso, Pale Red Dot
Crédits : Eso, Pale Red Dot

Cette campagne en forme de « traque » est à suivre par le grand public, en temps réel. « Nous prenons le risque d’impliquer le public avant de savoir ce que les observations vont nous dire. Nous ne pouvons pas analyser les données et en tirer des conclusions en temps réel. Il est tout à fait possible qu’à la fin nous soyons obligés de signaler l’absence de planète de type terrestre autour de Proxima » déclare Guillem Anglada-Escudé, coordonnateur du projet. Pour cela, les chercheurs de l’Agence Spatiale Européenne ont notamment mis en ligne un blog et un compte Twitter dédié.

Source : Sciences & Avenir