in

La Suède s’engage à réduire à néant ses émissions de carbone d’ici 2045 !

Crédits : iStock

La Suède s’est engagée à réduire ses émissions nettes de carbone à zéro d’ici 2045, prenant ainsi le leadership européen quelques mois seulement après la signature de l’accord de Paris.

Les parlementaires suédois ont adopté il y a quelques jours le projet de politique climatique avec une écrasante majorité (254 voix contre 41). Prévue pour entrer en vigueur le 1er janvier prochain, la loi fixe comme principal objectif la neutralité carbone du royaume d’ici 2045. Pour atteindre un statut neutre en carbone, le pays se concentrera notamment sur la réduction des émissions des transports en favorisant l’utilisation des biocarburants et des véhicules électriques. Le gouvernement encourage depuis quelques années déjà l’utilisation de véhicules « propres » en misant sur de généreuses primes à l’achat, des taxes plus légères et des parkings gratuits. Grâce à ces mesures, les immatriculations de voitures « vertes » ont presque doublé entre 2007 et 2008.

Suite au vote de cette nouvelle loi, le gouvernement est désormais tenu de préciser sa politique climatique et de fixer des objectifs chiffrés à chaque famille d’émetteurs de gaz à effet de serre (industrie, agriculture, transports, etc.). Chaque année, Stockholm devra faire le point sur l’avancée de la décarbonation et la politique nationale devra être révisée tous les quatre ans. La tâche s’annonce difficile, mais pas impossible. Le pays n’a réussi à réduire ses émissions que de 16 % entre 2000 et 2014 grâce notamment à une réforme fiscale.

La Suède est aujourd’hui l’un des pays développés qui émet le moins de C02 par habitant et ne compte visiblement pas s’arrêter là, un succès à mettre notamment au crédit de la fibre écologique des Suédois, mais aussi d’une politique publique volontariste, en témoigne cette nouvelle résolution. « Je pense qu’ils ont une grande chance de succès », affirme Femke de Jong de l’ONG Carbon Market Watch, à Bruxelles, qui s’attend à ce que d’autres pays européens élèvent également leurs ambitions en matière d’émissions carbone. « Avec la décision de Trump de sortir de l’accord de Paris, l’Europe est plus unie que jamais et veut montrer son leadership au monde ».

Source