in

Sucer la tétine de votre bébé réduit ses risques d’allergie

tétine dormir
Crédits : iStock

Nettoyer la tétine de son bébé avec sa salive (en la suçant) permettrait de lutter contre les allergies, révèle une étude menée par des chercheurs de l’hôpital Henry Ford de Détroit (États-Unis). Qu’en est-il réellement ?

Si beaucoup de parents ont tendance à « stériliser » la tétine tombée par terre en la trempant dans de l’eau bouillante, par exemple, certains n’hésitent pas à la sucer pour la nettoyer avec de la remettre aux enfants concernés. Et ce geste, nous dit une récente étude menée par l’allergologue Eliane Abou-Jaoude, pourrait bien rendre un fier service aux nourrissons. Les détails de ces travaux sont publiés dans la revue American College of Allergy, Asthma & Immunology.

Protection contre les allergies

« Nous savons que l’exposition à certains micro-organismes au début de la vie stimule le développement du système immunitaire et peut protéger plus tard contre les maladies allergiques », explique en effet la chercheuse dans un communiqué. Mais qu’en est-il réellement avec la tétine ? Pour le savoir, les chercheurs ont interrogé 128 mères de nourrissons sur une période de 18 mois, les questionnant sur la manière dont elles nettoient la tétine leur enfant.

« Sur les 58 % de mères dont les enfants utilisaient des tétines, 41 % ont déclaré les nettoyer par stérilisation (par exemple, faire bouillir la tétine dans de l’eau), 72 % ont dit les laver à la main et 12 % les nettoyer avec leur salive (par sucions) », explique-t-elle.

Il en ressort alors que les enfants dont la mère suçait la tétine avaient un taux d’immunoglobuline E (ou IgE) plus bas. En règle générale, des niveaux plus élevés d’IgE indiquent un risque plus élevé d’allergies et d’asthme allergique, note la scientifique, qui ajoute que cet « effet protecteur » débutait en général vers 10 mois et se poursuivait jusqu’à 18 mois.

bébé nouveau né
Crédits : Pixabay / vborodinova

La salive comme désinfectant

Nous savons aujourd’hui que le fait d’être exposé·e à un peu de saleté pendant la petite enfance peut être bénéfique pour la santé de nos enfants. Dans ce cas précis, « la succion des tétines peut être un exemple de la façon dont les parents peuvent transférer des microorganismes sains à leurs jeunes enfants », avance l’allergologue.

Il est par ailleurs important de noter que cette étude n’établit qu’un lien, une association entre le fait de sucer la tétine et les taux d’IgE plus faibles. Des recherches supplémentaires seront nécessaires pour évaluer le principe de « cause à effet ». La pratique ne doit également pas être prise au pied de la lettre. Nettoyer par succions une tétine tombée sur le sol d’un aéroport pourrait en effet ne plus être bénéfique du tout, bien au contraire.

Source

Articles liés : 

Les enfants invités à jouer dehors pour réduire les risques de myopie

Un pays sur deux dans le monde ne fait plus assez d’enfants

Rapport de l’OMS : la pollution de l’air tue 600 000 enfants par an