in

Une structure inconnue retrouvée dans une ancienne météorite

Crédits : Nasa

Une étude internationale a récemment décrit une structure encore inconnue. Celle-ci a été découverte dans une ancienne météorite qui a percuté la Terre il y a très longtemps. Cette structure mystérieuse renferme un matériau déjà considéré comme étant révolutionnaire.

Des excroissances très étonnantes

La météorite Canyon Diablo s’est écrasée sur notre planète il y a environ 50 000 ans, dans l’actuel Arizona. Découverte en 1891, la météorite s’est fragmentée en de très nombreux morceaux. Le plus imposant d’entre eux (la Holsinger Meteorite, 639 kg) se trouve au bord du cratère originel, en exposition au Meteor Crater Visitor Center. Une équipe internationale de chercheurs a étudié les diamants à l’intérieur de cette météorite et a fait une découverte surprenante, comme en témoigne l’étude ayant fait l’objet d’une parution dans la revue PNAS le 22 juillet 2022. Selon les scientifiques, il est question d’une structure encore inconnue jusqu’ici.

Les diamants en question sont des lonsdaléites qui se forment lors de pressions et de températures extrêmement élevées, plus précisément lorsque la roche frappe la Terre de manière très violente. Or, en étudiant ces diamants, les chercheurs ont rapidement été surpris. Habituellement, la structure cristalline des lonsdaléites est parfaitement hexagonale. Or, la structure de ces diamants comporte ici une foule d’excroissances (ou diaphites) d’un matériau à base de carbone : le graphène.

« C’est très excitant puisque nous pouvons maintenant détecter les structures de diaphite dans le diamant en utilisant une technique spectroscopique simple sans avoir besoin d’une microscopie électronique coûteuse et laborieuse », a affirmé  le Pr.Chris Howard du département de physique et d’astronomie de l’University College London (Royaume-Uni), dans un communiqué.

meteorite
Crédits : Marcin Wichary / Wikimedia Commons

Une structure qui renferme un matériau déjà connu

L’étude laisse donc penser que nous avons affaire à une structure nouvelle et qui plus est avec des propriétés qui pourraient être très utiles. Depuis quelques années, nous savons que le graphène est un matériau incroyable. Il est donc au cœur de nombreuses recherches et innovations. Il est notamment question de voiles solaires en graphène pour une utilisation dans l’espace ou encore d’une intégration dans des chaussures et des fauteuils roulants, entre autres. Cependant d’une manière générale, ses applications futures devraient beaucoup se faire dans l’électronique. Et pour cause, le graphène est ultra léger, hautement conducteur, transparent et aussi résistant qu’un diamant.

Pour les chercheurs ayant étudié les lonsdaléites de la météorite Canyon Diablo, cette découverte est tout à fait bienvenue. En effet, ceux-ci pourront mieux comprendre comment le graphite se forme, notamment au niveau des conditions de températures et de pression. De plus, analyser l’histoire de la météorite pourrait peut-être permettre un jour d’élaborer un processus de fabrication reproduisant la structure complexe récemment découverte sur demande et au sein de laboratoires.