in

La station spatiale chinoise va bientôt s’agrandir

station chine astronaute chinoise
Illustration de la nouvelle station chinoise entièrement assemblée. Crédits : CNSA

La Chine se prépare à envoyer un deuxième module d’environ 22 tonnes vers sa station spatiale en construction avec un lancement prévu depuis le port spatial côtier de Wenchang. Le troisième et dernier module de ce complexe orbital sera lancé au cours du dernier trimestre de cette année.

La station spatiale chinoise ne compte pour le moment qu’un seul module, lancé en avril 2021. Celui-ci, nommé Tianhe, a déjà accueilli plusieurs équipages d’astronautes. Le dernier en date, celui de la mission Shenzhou 14, a pris ses quartiers le 5 juin dernier.

Cependant, rappelons que cette nouvelle station sera composée à terme de trois modules. Le second module, nommé Wentian, sera bientôt greffé au premier. Selon les avis de dégagement de zone récemment annoncés autour du port spatial côtier de Wenchang, son lancement pourrait être opéré le 24 juillet prochain à bord d’une fusée Longue Marche 5B (53,7 m de haut).

Ce nouveau module mesure 17,9 m de long pour un diamètre maximum de 4,2 m. Il comprend des quartiers d’équipage et une cabine de sas qui deviendra le principal point d’entrée et de sortie pour les activités extravéhiculaires (EVA). Jusqu’à présent, les sorties se faisaient depuis le hub d’amarrage du premier module.

Ces nouvelles installations permettront à la Chine d’effectuer des transferts d’équipages. Auparavant, les astronautes à bord du premier module devaient en effet quitter la station avant que les autres ne l’intègrent. Désormais, l’équipage actuel de Shenzhou-14 pourra accueillir les trois nouveaux astronautes directement sur place (mission Shenzhou-15 en décembre).

La station à deux modules contiendra cet équipage de six astronautes pendant quelques jours, puis ceux de la mission Shenzhou-14 reviendront sur Terre.

station chine
Vue d’artiste de la Station spatiale chinoise entièrement assemblée. Crédits : CNSA

Une station complète avant la fin de l’année

Outre ses quartiers d’équipage et sa cabine de sas, ce nouveau module hébergera aussi des racks d’expérimentation pour les expériences scientifiques, tout en fournissant des sauvegardes aux fonctions de maintien de la vie et de contrôle du premier module. Wentian porte également un bras robotique de cinq mètres de long, complémentaire au bras de dix mètres du module principal. Ces deux bras peuvent également se rejoindre.

Le lancement du troisième et dernier module, nommé Mengtian, est quant à lui prévu en octobre. Enfin, le pays prévoit également de lancer un télescope optique nommé Xuntian en 2023. Celui co-orbitera également autour de la Terre avec la station spatiale chinoise dans le but de pouvoir s’y amarrer pour les réparations, la maintenance, le ravitaillement et autres mises à niveau. L’observatoire, qui aura un champ de vision plus de trois cents fois supérieur à celui de Hubble, se focalisera sur les propriétés de la matière noire et de l’énergie noire ou encore sur la formation et l’évolution des galaxies.