in

Starship : l’US Air Force veut tester le vaisseau en mode cargo

Crédits : ErcXspace

L’US Air Force a attribué à SpaceX un contrat de 102 millions de dollars sur cinq ans pour démontrer les capacités de transport de fret militaire et d’aide humanitaire dans le monde entier de son vaisseau Starship.

Dans son dernier « livre de justifications », l’US Air Force comparait sa demande de budget pour l’exercice 2022 aux données budgétaires passées. À la page 305, l’organe gouvernemental avait alors affiché son ambition d’investir prochainement dans un projet de « fusée cargo » entièrement réutilisable dans le but de transporter « jusqu’à cent tonnes de fret AF n’importe où sur Terre en moins d’une heure« .

Si le document ne nommait pas directement le véhicule Starship de SpaceX, c’était tout comme. Quelques mois plus tôt, le Pentagone avait en effet déjà souligné sa volonté de collaborer avec SpaceX dans le but de transporter des soldats et du matériel sur notre planète en un temps record. En outre, le Starship est à ce jour le seul véhicule en cours de développement capable de fournir ce type de prestation.

Un contrat pour une démonstration

Cette ambition vient de se concrétiser un peu plus. L’US Air Force vient en effet d’attribuer à SpaceX un contrat de 102 millions de dollars sur cinq ans pour démontrer les capacités de fret militaire et d’aide humanitaire dans le monde entier de ses fusées. Ce nouveau projet sera dirigé par le laboratoire de recherche de l’armée de l’air pour étudier l’utilité de l’utilisation de lanceurs lourds pour la logistique mondiale du ministère de la Défense.

Le contrat, attribué le 14 janvier dernier et signalé pour la première fois par AviationWeek, est le plus gros jamais attribué à ce jour pour le fret de fusées. Là encore, le contrat n’est spécifique à aucun des lanceurs de SpaceX, mais le Starship semble tout indiqué.

starship armée vaisseaux patiaux
Illustration du Starship de SpaceX en vol orbital. Crédits : SpaceX

Dans le cadre de cette collaboration, SpaceX fournira des conceptions de baies de chargement capables de prendre en charge le chargement et le déchargement rapides compatibles avec les conteneurs intermodaux US TRANSCOM. Le contrat comprend également une option pour une démonstration complète du transport et de l’atterrissage de marchandises lourdes. Dans le cadre de ce vol, le « programme de fret de fusée » de l’US Air Force, dirigé par Greg Spanjers, pourra collecter des données clés. L’Air Force prévoit également d’intégrer d’autres entreprises au programme au fil du temps.

En attendant, le premier vol d’essai orbital du Starship SN20, qui été initialement prévu pour le mois de février prochain, a de nouveau été repoussé. Ce dernier pourrait finalement avoir lieu au printemps. Dans le cadre de ce vol, le Super Heavy survolera le golfe du Mexique avant de revenir se poser, tandis que le Starship effectuera une boucle autour de la Terre avant de se poser au large de l’île hawaïenne de Kauai.