Le Starship réussit un vol d’essai incroyable

Starship
Du plasma visible sur les ailettes du Starship lors de sa rentrée atmosphérique du troisième test. Crédits : SpaceX

SpaceX a récemment réalisé le quatrième vol d’essai de sa mégafusée Starship, marquant une étape significative dans les efforts de l’entreprise pour développer un véhicule spatial entièrement réutilisable.

Objectifs réussis

Le lancement a eu lieu ce jeudi 6 juin depuis le site Starbase, près de la plage de Boca Chica, dans le sud du Texas. La mission de ce vol était double : réussir l’amerrissage en douceur du propulseur du premier étage, connu sous le nom de Super Heavy, dans le golfe du Mexique, et réaliser une rentrée contrôlée du deuxième étage, appelé Starship, dans l’océan indien.

Or, les deux objectifs ont été atteints. Le Super Heavy, propulsé par 33 moteurs Raptor, a en effet exécuté un décollage spectaculaire malgré la défaillance de l’un d’entre eux. Il a ensuite réussi à se poser en douceur sous les acclamations des contrôleurs de mission, accompagnés d’Elon Musk. Le second étage a quant à lui également semblé atteindre son objectif malgré le fait que l’un de ses volets ait clairement subi des dommages causés par des brûlures lors de la descente.

Les vues en direct de la caméra ont en effet montré que le bouclier thermique de la structure fondait sous la chaleur, recouvrant au passage la caméra de débris. Après une perte de signal, la caméra est finalement revenue, prouvant que le Starship était toujours en une seule pièce. À la descente, le vaisseau a semblé se retourner comme prévu pour exécuter son amerrissage.

starship
Crédits : SpaceX

Sur la bonne voie

Cette réussite marque une avancée importante pour SpaceX qui envisage le Starship comme une avancée révolutionnaire dans les vols spatiaux réutilisables. Pour rappel, la NASA a déjà sélectionné le vaisseau comme premier atterrisseur avec équipage pour le programme Artemis, visant à établir une base de recherche dans la région polaire sud de la Lune d’ici la fin des années 2020.

Avant cette mission historique, Starship devra naturellement effectuer de nombreux autres vols d’essai. Néanmoins, ce nouveau test clairement réussi, qui tranche véritablement avec les trois premiers, met la société sur la bonne voie. Les données collectées lors de cette mission seront également vitales pour améliorer les performances du prochain vol qui pourrait avoir lieu dans quelques semaines à peine. A priori, il n’est en effet pas question que la FAA mène une enquête approfondie de ce test qui a coché toutes les cases.

SpaceX prévoit de lancer encore quatre vols d’essai de Starship en 2024, visant un total de six vols pour cette année. D’ici là, la société aimerait être en mesure de récupérer et de réutiliser ses deux vaisseaux.