in

Starship : vers un premier vol orbital dès le mois de juillet ?

spacex starship orbital
Illustration d'artiste du Starship se libérant de son booster en orbite. Crédits : SpaceX

SpaceX viserait le mois de juillet pour tenter le premier vol orbital de son vaisseau Starship, selon la Présidente de la société Gwynne Shotwell. En revanche, SpaceX n’a toujours pas les autorisations nécessaires pour opérer un tel test.

C’était il y a quasiment deux mois. Le 5 mai dernier, le prototype de Starship SN15 réussissait ce qu’aucun autre avant lui n’était parvenu à faire : s’envoler à dix kilomètres d’altitude et se poser avec succès après avoir effectué une manœuvre de retournement. Alors que SpaceX semblait à l’origine planifier un second vol suborbital de ce véhicule, les regards se sont finalement tournés vers le prototype SN20, chargé d’une mission plus ambitieuse encore : atteindre l’espace.

Un vol dès juillet ?

Dans un dossier déposé auprès de la Federal Communications Commission le 13 mai dernier, SpaceX avait présenté le plan de vol de cette mission très attendue. Au cours de ce test, le SN20 et son prototype de booster Super Heavy décolleront de Starbase, au Texas. Le booster se séparera ensuite du Starship environ 170 secondes après le début du vol avant de revenir se poser dans le golfe du Mexique à environ trente kilomètres de la côte.

De son côté, le Starship SN20 poursuivra son ascension entre les détroits de Floride pour atteindre une altitude d’environ 115 km avant de tenter un atterrissage en mer au large de la côte nord-ouest de Kauai, à Hawaï. Le vol complet devrait durer environ 1 h 30.

La grande question est maintenant de savoir quand ce premier vol orbital pourrait avoir lieu. S’exprimant lors de la Conférence internationale sur le développement spatial (ISDC) de la National Space Society le 25 juin, Gwynne Shotwell, la Présidente de SpaceX, a noté son intention de planifier ce vol dès le mois de juillet prochain.

«J’espère que nous y arriverons, mais nous savons tous que c’est difficile», a-t-elle poursuivi. «Nous sommes vraiment sur le point de piloter ce système, ou du moins de tenter le premier vol orbital de ce système, à très court terme».

starship armée vaisseaux patiaux
Illustration du Starship de spaceX en vol orbital. Crédits : SpaceX

Toujours pas de licence

L’échéance du mois de juillet paraît quand même très ambitieuse. En effet, dans son dossier déposé le 13 mai dernier auprès de la FCC, SpaceX a demandé une licence autorisant le lancement de cette mission pendant une période de six mois, à compter du 20 juin. Celle qui prévaut actuellement ne couvre que les vols suborbitaux du Starship. Cependant, le Bureau du transport spatial commercial de la Federal Aviation Administration n’a pas encore délivré cette licence.

Avant que cette demande ne soit validée, ou non, la Federal Aviation Administration (FAA) devra avant tout rendre les conclusions de son examen environnemental pour les lancements orbitaux depuis Boca Chica (Texas). Cette évaluation pourrait conclure que de tels lancements n’auront pas d’impact significatif, ou que certaines mesures d’atténuation seront nécessaires pour les autoriser. Enfin, il est également possible qu’une étude environnementale plus détaillée soit nécessaire, auquel cas la remise du permis serait retardée de plusieurs mois.