Starlink : de nouveaux satellites pour une connexion directe avec les smartphones

satellite Starlink
Crédits : Starlink

Après la mise en place d’une solution pour les foyers qui n’ont pas accès à la fibre optique, le projet Starlink met en place un autre service. De nouveaux satellites seront lancés afin de se connecter directement aux smartphones grâce à la 4G et ainsi atteindre les zones blanches non couvertes par les opérateurs habituels.

Un service prévu pour août 2024

Il y a peu, nous évoquions une carte en temps réel qui montre la position des satellites Starlink en orbite autour de la Terre. Pour l’instant, la constellation de SpaceX a été déployée à 50 %, ce qui représente environ 6 000 satellites sur les 12 000 prévus au total. Or, l’objectif principal est de permettre aux personnes non couvertes par la fibre de tout de même bénéficier de la 4G. Sur son site officiel, le projet Starlink a récemment évoqué un nouveau service : Direct to Cell. Il permet de se connecter directement aux téléphones mobiles pour obtenir la 4G dans les zones blanches. Toutefois, Starlink devra déployer de nouveaux satellites pour y parvenir.

Comme l’explique Space Flight Now dans un article du 6 avril 2024, Starlink a lancé un premier groupe de 21 satellites dans l’espace, dont 6 dédiés au service Direct to Cell. Ainsi, ce lancement signe le début de la commercialisation de ce nouveau service qui devrait prendre effet en août 2024. Dans un premier temps, Starlink prendra en charge les envois de textos entre téléphones mobiles. Passer des appels et se connecter sur le Web deviendra ensuite possible en 2025.

Des tests réussis pour Starlink

Avant cette commercialisation, Starlink avait envoyé plusieurs satellites pour tester la technologie Direct to Cell. Ces essais ont été réussis, car il a alors été possible d’envoyer des textos, de poster des publications sur X ou encore d’effectuer des tests de débit sur différents modèles de smartphones.

starlink schéma
Crédits : Starlink

Rappelons tout de même que la connexion au service de Starlink ne nécessite aucune modification du smartphone ou d’installation logiciel, contrairement aux autres services de connexion mobile par satellites. La technologie développée ici (des satellites équipés d’un modem eNodeB) est capable de simuler les infrastructures de télécommunication habituelles. Autrement dit, tout appareil compatible avec la 4G est naturellement compatible avec le service Direct to Call.

Enfin, il est important de rappeler que l’objectif du projet Starlink n’est pas de prendre la place des opérateurs existants, mais de compléter leurs réseaux. En France par exemple, la couverture mobile des opérateurs en France métropolitaine est supérieure à 99 % de la population en 4G, chez les quatre opérateurs. Toutefois, cette carte montre qu’il existe encore des zones blanches.