Starliner : Boeing se prépare à envoyer des humains dans l’espace

starliner missions
Illustration de la capsule Starliner en orbite. Crédits : Boeing

Boeing a franchi une étape cruciale dans la préparation de son vaisseau spatial CST-100 Starliner pour une mission d’essai en équipage vers la Station spatiale internationale (ISS). La capsule a été installée avec succès sur la fusée Atlas 5. Le lancement est prévu pour le mois prochain.

Boeing à la traîne

Le programme Commercial Crew de la NASA vise à fournir un accès sûr et fiable à la Station spatiale internationale (ISS) en confiant le transport des astronautes américains à des sociétés privées. Dans le cadre de ce programme, l’agence américaine a sélectionné deux entreprises, SpaceX et Boeing, pour développer des vaisseaux spatiaux capables de transporter des équipages vers et depuis le complexe orbital.

Pour opérer, SpaceX a développé le vaisseau spatial Crew Dragon, tandis que Boeing a développé le CST-100 Starliner. SpaceX a été le premier à achever avec succès un vol d’essai habité vers l’ISS avec son vaisseau Crew Dragon dès 2020, inaugurant ainsi une nouvelle ère de vols spatiaux habités depuis le sol américain. Depuis, la société d’Elon Musk a effectué plusieurs missions de rotation et a ainsi démontré la fiabilité et la capacité opérationnelle de son vaisseau spatial.

Pour sa part, Boeing a rencontré des défis lors des vols d’essai du CST-100 Starliner, notamment des anomalies techniques qui ont entraîné le retour anticipé de sa mission d’essai sans équipage en 2019. Depuis, la société a dû faire face à de multiples problèmes, entraînant alors des retards significatifs dans son programme.

Il y a deux ans, Boeing avait réussi à envoyer une capsule non habitée vers l’ISS. Le vaisseau était ensuite revenu sur Terre avec succès. Désormais, la société est prête à effectuer son premier vol d’essai en équipage dans le cadre de la mission CFT.

Starliner
La capsule Starliner sans équipage de Boeing s’approche de l’ISS le 20 mai 2022. Crédits : NASA

Dernier test avant certification

Le déploiement du CST-100 au complexe de lancement spatial 41 du Kennedy Space Center de la NASA constitue la dernière étape des préparatifs de la mission dont le lancement est prévu au plus tôt le 6 mai. L’équipage sera composé des astronautes de la NASA Butch Wilmore et Suni Williams.

Mark Nappi, vice-président et responsable du programme Starliner chez Boeing, a souligné que l’objectif principal de la mission était d’évaluer la performance des systèmes environnementaux, les interfaces de contrôle et la capacité des astronautes à prendre le contrôle manuel du vaisseau spatial si nécessaire. En cas de succès, la NASA pourra achever la certification de la capsule Starliner pour les missions régulières de rotation d’équipage.