in

On sait enfin où se trouve Stan, le T-Rex le plus cher jamais vendu

Le squelette de Stan, l'un des plus grand T-Rex découverts. Crédits : Département de la culture et du tourisme, Abu Dhabi

Les restes de Stan avaient été vendus en 2020 pour la modique somme de 31,8 millions de dollars à un acheteur anonyme. Où se trouvent-ils désormais ? Ils sont en réalité à présent très loin de l’endroit où le T-Rex évoluait il y a 67 millions d’années, dans l’actuel Dakota du Sud.

Avec ses quatre mètres de haut, ses douze mètres de long et un poids de sept à huit tonnes, Stan était un T-Rex imposant. C’est également l’un des plus complets jamais découverts. Ses restes ont été fouillés dans les années 80 dans la formation Hell Creek, dans le Dakota du Sud. À son époque, il y a environ 67 millions d’années, le dinosaure aurait évolué sur l’île-continent semi-tropicale de Laramidia.

Longtemps exposé à l’Institut de recherche géologique de Black Hills, aux États-Unis, son fossile avait finalement été vendu aux enchères à New York en octobre 2020 pour 31,8 millions de dollars. À l’époque, on ignorait encore tout de cet acheteur. Récemment, des rumeurs ont circulé après que l’acteur Dwayne Johnson soit apparu à la télévision avec un crâne de T-Rex étonnamment réaliste se profilant en arrière-plan. « The Rock » pouvait-il être cet acheteur anonyme ? En réalité, il s’agissait d’une réplique du crâne de Stan, et non de Stan lui-même.

t-rex stan
Le T-Rex Stan. Crédits : Christie’s

Direction les EAU

Il y a quelques jours, nous avons finalement appris que Stan avait atterri à Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis, en prévision de l’ouverture prévue en 2025 d’un musée d’histoire naturelle.

Selon le National Geographic, qui a révélé l’information ce mercredi, les registres commerciaux américains indiquaient qu’une cargaison pesant environ 5,6 tonnes d’une valeur de 31 847 500 dollars (le prix exact de Stan) avait été exportée de New York vers les Émirats arabes unis en mai 2021. Le ministère de la Culture et du Tourisme d’Abu Dhabi a confirmé dans la foulée.

Le fait que le T-Rex soit exposé dans un tel musée est une bonne nouvelle. D’une superficie d’environ 35 000 mètres carrés, la structure sera en effet une « institution de recherche et d’enseignement scientifique et une ressource pédagogique pour en apprendre davantage sur l’évolution de l’histoire de notre planète« , selon un communiqué du ministère de la Culture et du Tourisme.

Sur place, si des millions de touristes pourront donc apprécier les restes de ce dinosaure emblématique, mais des chercheurs pourront également accéder à ses ossements pour effectuer des analyses. Ce type d’études aurait été impossible si Stan avait atterri chez un collectionneur privé.

« Le fait que Stan se retrouve dans un musée sera probablement un soulagement pour de nombreux paléontologues« , confirme Darla Zelenitsky, de l’Université de Calgary en Alberta (Canada). « Ce n’est pas idéal de voir de tels fossiles vendus, mais au moins, dans ce cas, ce spécimen inestimable sera disponible pour de futures recherches et études« .